Contre le projet TDN d’AREVA / Malvési : manifestation réussie !

Le samedi 13 mai 2017, à l’appel des associations COVIDEM et RUBRESUS, 1 500 à 1 800 habitants de Narbonne et des communes environnantes se sont rassemblés, place de la mairie à Narbonne, pour exprimer leur refus du projet de traitement thermique des effluents nitratés (350 000 m3) stockés dans des bassins à ciel ouvert depuis plus de 50 ans par l’usine d’AREVA à Malvési.

Un public nombreux et familial manifeste sur la place de la mairie de Narbonne contre le projet TDN  Areva / Malvési

Le samedi 13 mai 2017, à l’appel des associations COVIDEM et RUBRESUS (*), des habitants de Narbonne et des communes environnantes se sont rassemblés place de la mairie à Narbonne pour exprimer leur refus du projet de traitement thermique des effluents nitratés (350 000 m3) stockés dans des bassins à ciel ouvert depuis plus de 50 ans par l’usine d’AREVA à Malvési. Ce traitement produira en continu, 7 jours / 7, des fumées (40 000 m3/h) contenant des gaz (12 000 m3 de gaz sec) et des déchets solides (12 000 tonnes/an) au cœur de l’agglomération narbonnaise (les premières maisons de Narbonne sont à moins d’1km).

Selon les organisateurs, ce sont entre 1 500  et 1 800 personnes qui se sont assemblées pour former un papillon géant, symbole de la précarité de la nature et de la vie mises en péril par ce projet !

Rappelons que le projet présenté sous l’acronyme TDN par AREVA a été instruit dans des conditions particulièrement contestables, notamment en ce qui concerne la neutralité et l’objectivité des expertises réalisées. Les autorités, mal informées, ont donné leur feu vert au projet mais le préfet de l’Aude, alerté par les deux associations, a freiné sa mise en œuvre en prononçant un sursis à statuer prenant fin au 9 août 2017.

Louise B. Velpeau pour le Clairon de l’Atax le 18/05/2017

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire