Changement climatique ? Elus et citoyens au turbin !

Une conférence aussi passionnante qu’utile à la Médiathèque de Narbonne

Alors que le  Parc naturel marin du golfe du Lion et l’Agence française pour la biodiversité aidés par l’Observatoire de la côte Catalane sableuse hébergé par l’Agence de l’urbanisme catalane (AURCA) organisaient le 14 et 15 mars à Perpignan un séminaire érosion climat quel littoral pour demain, le Grand Narbonne dont le territoire est aussi fortement concerné par la montée des eaux suite au changement climatique, invitait à la médiathèque le mercredi 14 mars  Olivier Razemon, journaliste au Monde et auteur de l’ouvrage « Comment la France a tué ses villes ? », pour une conférence sur l’avenir des centres villes.

L’après midi a commencé par une visite guidée de  l’exposition « Revivre en centre-bourg ; des démarches de projets pour les cœurs de villages » par Renaud Barrès, directeur du CAUE (Conseil d’architecture, d’urbanisme et de l’environnement). Occasion de présenter la plaquette détaillée « Quel devenir pour les cœurs de nos villages : revivre en centre bourg »  donnant des solutions quant à la vacance de logements et locaux commerciaux, quant à l’habitat dégradé, à l’obligation légale de ravalement ou encore au « permis de louer » qui permet aux maire de détecter les logements insalubres et d’inciter a leur rénovation…

Cette présentation a donné l’occasion de questionner  les actions a mener sur l’espace public, sur les équipements et AVEC les habitants en insistant sur les avantages des démarches participatives : diagnostic de l’existant, projet et outil «PLU » (plan local d’urbanisme)
C’est ensuite Alain Fabre, Conseiller communautaire,  délégué du Grand Narbonne chargé de l’Habitat, qui a tout d’abord rappelé que chaque année, le territoire accueillait 1200 nouveaux habitants et que près de 100 ha sont mangés par une urbanisation galopante… Il a insisté  sur la nécessité de reconquérir les centres de villages et de villes pour un « bien vivre ensemble » en partageant une vision à 30 ans,

Olivier Razemon grand témoin, a tout d’abord présenté quelques photos prises ici et là (Narbonne, Coursan, Sallèles d’Aude …)  pour souligner les atouts du territoire en terme d’accueil de nouvelles populations et de touristes mais aussi les dangers d’une extension urbaine subie  « c’est plus facile » …

Il a insisté sur la nécessité de conserver des services au centre ville (médiathèque, palais de justice, siège de l’Agglomération, Gare TGV …)  malgré la complexité et la difficulté des décisions a prendre et de partir de faits et chiffres : quel est le taux de vacance des logements ? Des commerces ? Les zones desservies par les transports en commun et autrement que par le « tout automobile » …
En quelques tableaux, il a montré que si les zones commerciales de Lille avaient effectivement créé quelques 5% d’emplois supplémentaires, elles en avaient détruit 15% au centre ville  qui se vidaient de leurs commerces et services de proximité !  Alors même que le E-commerce risquait d’accélérer  les friches commerciales et industrielles.  Un certain nombre de villes et agglo ont décidé de stopper les implantations de grandes surfaces » et de ralentir l’étalement urbain… 

En conclusion et après les échanges avec une salle comble, il confirma ses écrits à savoir que la solution miracle n’existe pas, et qu’il convient d’imaginer des solutions multiples impliquant élus, habitants, associations, lanceurs d’alerte, porteurs de projets et organismes type CAUE  portant un même projet stratégique de développement territorial à 30 ans !

Cette manifestation s’inscrit  dans le cadre de la révision du Scot pour laquelle le Grand Narbonne souhaite mobiliser et sensibiliser un large public.

Un registre d’observations est mis à la disposition du public au siège du Grand Narbonne et pour toute question un formulaire est disponible sur le site internet :

  Lien Internet : Rencontre autour de la revitalisation des centres anciens

A noter en fin de séance la distribution d’un flyer dénonçant l’implantation d’une prison et d’une nouvelle aire de grand passage au pied de Marcorignan par les « Dindons de la farce » et une invitation à développer un projet d’habitant participatif à Narbonne par  l’association Partejam  qui tient permanence chaque 2e samedi du mois de 11h a 12h30 place du forum a Narbonne …  

Joël Raimondi pour le Clairon de l’Atax le 16/03/2018

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire