Des citoyens se mobilisent dans l’Aude pour défendre la sécurité sociale.

Notre modèle de sécurité sociale fut longtemps cité en exemple comme la réussite d’un système de solidarité établi entre les Français. Ses fondements ont été posés à l’issue de la seconde guerre mondiale par le Conseil National de la Résistance. Il imposait un régime général d’assistance financière des citoyens par la collectivité. Le financement était assuré par les cotisations des actifs, salariés et employeurs, et la gestion était paritaire entre les représentants des salariés et ceux des employeurs. Ce modèle de solidarité nationale a fait ses preuves et a tenu bon pendant près d’une cinquantaine d’années  avant d’être attaqué par des gouvernements issus de la montée de l’idéologie libérale en France. Ainsi l’Etat se s’est emparé de la gestion de la sécurité Sociale et a démonté petit à petit cette institution avec comme perspective de transférer la solidarité au profit du privé. Le gouvernement Macron / Philippe poursuit actuellement se travail de sape tout en proclamant la pureté de ses intentions…

C’est pour organiser la résistance et l’opposition aux plans de destruction du système de protection sociale, que des Comités de défense et de reconquête de la Sécurité Sociale se sont créés  un peu partout en France…

Les comités de défense et de reconquête de la sécurité sociale de l’Aude ont tenu une conférence de presse le 1er juin dernier. Ils y ont présenté leurs objectifs et  leurs modes d’organisation.

Représentants des comités de l’Aude lors de la conférence de presse (photo H.R)

Le premier objectif des comités est d’informer le public :

Les explications du gouvernement, relayées par les médias de formatage, présentent les mesures envisagées comme un progrès en matière de solidarité publique. Ce progrès serait acquis par une meilleure gestion comptable et une organisation plus rationnelle du fonctionnement de la Sécurité Sociale. Car le grand reproche fait par les libéraux de tout poil à ce système public solidaire est le déficit qu’il creuserait et qui serait inexorable s’il n’était pas réformé de fond en comble. Rappelons que la Sécurité Sociale est annoncée comme quasiment à l’équilibre (*), bénéficiaire pour les exercices suivants et que le système d’assurance maladie d’Alsace Moselle qui dispose d’un statut local particulier n’a jamais été en déficit …
Plus que jamais il faut que l’opinion publique comprenne ce qui est en jeu dans la réforme de la Sécurité Sociale.
« Avant de passer à l’action il faut comprendre » expliquent les Comités de Défense et de Reconquête de la Sécurité Sociale de l’Aude. C’est pourquoi, reprenant la philosophie de l’éducation populaire,  ils organisent des conférences, préparent et diffusent des exposés, réfléchissent avec les habitants aux besoins non couverts et aux moyens d’y remédier.

Concrètement et à titre d’exemple :

Le comité de Sigean / Durban a organisé 2 conférences sur le lien entre les ordonnances de la Loi Travail et la Sécurité Sociale ainsi que sur l’avenir de la Sécurité Sociale ; il a de plus préparé des actions avec la population de Leucate sur le projet municipal d’ouverture d’une Maison Pluridisciplinaire de Santé.

Le comité de Narbonne / Coursan a organisé 2 exposés sur le rôle et le fonctionnement de l’ARS (Agence Régionale de Santé) ainsi que sur la CSG et le financement de la sécurité sociale…Ce même comité prépare actuellement une action sur les conditions d’accès aux soins des habitants du quartier Saint Jean / Saint Pierre à Narbonne. Le devenir de la Polyclinique de Narbonne et le projet d’« hôpital » privé à Montredon font aussi partie des réflexions en cours… »

D’autres actions d’information sont menées : ainsi sur les retraites et le système à points en cours d’élaboration ou sur le projet Régional de Santé et le rôle de l’ARS, une réunion publique à été organisée par les Comités de l’Aude au Palais du Travail à Narbonne le 7 juin dernier…

Les Comités de Défense et de Reconquête de la Sécurité Sociale de l’Aude : leur rôle.

Ces comités sont de fondation récente dans l’Est de l’Aude. Le premier celui de  Sigean / Durban a été créé en mars 2018. Il a été suivi par celui de Narbonne / Coursan, puis de Lézignan / Lagrasse et dans les prochains jours par celui de Limoux. Il s’agit de collectifs réunissant des assurés sociaux et ouverts à tous. Comme dans d’autres instances de la société civile, ils rassemblent en leur sein des compétences et des savoir-faire variés qui leur permettent d’analyser les informations et documents diffusés par les pouvoirs publics et les médias, de construire une information claire et ouverte à destination du public, d’ organiser et animer des débats avec le assurés sociaux, de recenser leur besoins, de proposer et négocier des actions…

De ce fait les Comités de Défense et de Reconquête de la Sécurité Sociale de l’Aude se situent comme des interlocuteurs des pouvoirs publics et de leurs administrations, porteurs de l’expression de besoins et de propositions exprimés par des citoyens.

On ne peut que souhaiter un franc succès et un élargissement de cette initiative citoyenne qui tend à ménager à la parole du peuple une place qui lui revient à une époque où nos institutions semblent s’acheminer vers des modes de gouvernement de moins en moins démocratiques !

Hubert Reys pour le Clairon de l’Atax le 11/06/2018

(*) NDLR : Le « trou » de la sécurité sociale s’élevait à 28 milliards en 2010, 5millards € en 2017 : il ne sera plus que de 500 millions en 2018 et le résultat sera positif à partir de 2019… Contrairement à ce que veulent nous faire croire les gouvernements néo libéraux qui se succèdent depuis plus de 20 ans ce résultat est dû à la croissance et pas aux mesures d’économies ou de pseudo amélioration de la productivité du système médical, sources de dysfonctionnements grandissants. En effet la France a bénéficié un peu plus tardivement que ses voisins européens des effets de la croissance mondiale (+2% de PIB) donc de plus d’emplois, donc de plus de cotisations sociales ! Notre système social marche bien puisque cette petite augmentation de 2% a suffi pour générer suffisamment de cotisations rééquilibrer les comptes…

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire