Redécouvrir le sureau !

Le sureau, ses fleurs, ses fruits, par Marie-Françoise Bondu

Fleur de sureau

Les fleurs

Bien que le sureau soit une plante médicinale qui date de l’Antiquité, ce n’est que depuis quelques années que les fleurs et les baies de sureau apparaissent sur nos tables.

C’est l’engouement pour les produits du terroir des dernières années qui a permis la redécouverte du sureau et la grande diversification de ses utilisations culinaires et médicinales.

Les fleurs blanches de couleur légèrement crème, se rassemblent sur une grappe en forme de corymbe dite « pomme d’arrosoir ». Après la floraison, il faudra attendre près de 6 semaines avant de pouvoir en cueillir les fruits, soit vers les mois d’août et septembre, selon la région.

Propriétés médicinales

Les fleurs de sureau contiennent principalement des flavonoïdes (quercétine et rutine),  des triterpènes, des acides phénoliques, des huiles essentielles et des minéraux.
Ces précieux actifs lui procurent des propriétés anti-inflammatoires, anti-histaminiques, anti-rhumatismales, antivirales et diurétiques.

Les fleurs de sureau, fraîches ou séchées, dégagent un parfum remarquable. En tisane, ses actions diaphorétiques et antivirales permettent de lutter efficacement contre les rhumes et les grippes, tandis que son action antiallergique aide à rétablir la santé des muqueuses en cas de sécrétions trop abondantes comme lors de rhumes des foins.

Possédant des actions diaphorétiques et diurétiques (qui favorisent la transpiration et la sécrétion des urines), les fleurs de sureau ont longtemps été utilisées comme cure printanière.

Propriétés culinaires

Les fleurs de sureau, une fois séchées, entrent dans la composition de nombreuses recettes à réserver aux fines bouches ! Les fleurs de sureau sont si agréablement parfumées, et ce parfum est si facile à capter par simple infusion, qu’elles sont appréciées dans tous les plats.

Toutes les raisons sont bonnes pour ajouter des fleurs de sureau à nos plats. Que ce soit pour incorporer à nos sauces, farines, pains, muffins, ou encore dans la confection de limonades, vin pétillant et différentes boissons alcoolisées, laissez les fleurs de sureau vous exprimer leur parfum.

Gelée de sureau

Cueillir les ombelles de sureau et ne garder que les fleurs (un peigne fonctionne très bien pour éliminer  toutes les petites tiges vertes). Verser 1 litre d’eau dans un récipient en terre et ajouter 100 gr de fleurs (on obtient environ 3 pots avec ces proportions).  Faire macérer 3 jours au réfrigérateur en remuant matin et soir. 

Filtrer soigneusement (chinois puis filtre à café en papier) et peser le jus recueilli. Ajouter 500 g de sucre par litre et 4 g d’agar-agar. Porter à ébullition et laisser bouillir quelques minutes. Mettre en pot. 

 

En dehors des desserts, cette gelée accommodera délicatement vos fromages de chèvre !

Marie-Françoise Bondu pour le Clairon de l’Atax le 14/06/2018

Print Friendly, PDF & Email

Publié par Marie-Françoise Bondu

Laisser un commentaire