Au Poste !

France  – 1h13 – 2018

Une comédie de Quentin Dupieux avec Benoît Poelvoorde, Grégoire Ludig, Marc Fraize.

Un soir dans un poste de police, un interrogatoire d’un commissaire avec un homme soupçonné de meurtre…

Fugain a la malchance de se trouver au mauvais moment au mauvais endroit. Il trouve un homme gisant mort, dans une mare de sang au pied de son immeuble. Il appelle la police et retourne se coucher. A partir de ce moment, tous ses actes apparaîtront louches au regard du commissaire Buron.

Dès le début de ce film complètement déjanté, le ton est donné avec un chef d’orchestre qui dirige un orchestre en slip, mais avec ses chaussettes et ses chaussures. Il fuira dans la forêt poursuivi par la police.

Nous nous retrouvons au commissariat avec Fugain et Buron face à face séparés par une antique machine à écrire sur laquelle Buron tape férocement avec deux doigts.

Le reste n’est presque pas racontable tant Dupieux joue avec le temps, flashbacks et passé dans le futur ou futur dans le passé, policier décalé qui fume par le poumon, autre collègue policier qui s’empale sur une équerre, redondance dans les dialogues de « c’est pour ça ».

L’absurde est partout présent dans cet univers intemporel, glacial et déshumanisé. C’est drôle, avec quelques touches de cruauté et de cynisme. C’est kafkaïen avec ce commissaire qui s’entête à trouver Fugain très suspect et totalement coupable. C’est un environnement bétonné, désert qui rappelle la tour de « Buffet froid » et les polars noirs.

Bref, c’est à voir.

Patricia Renaud pour le Clairon de l’Atax le 22/07/2018

 

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire