Le scandale de la gare de Narbonne !

(à la mémoire de claude Martinez, citoyen / militant)

(Photo D. Vexenat)

Une entreprise de transport ferroviaire est censée transporter des voyageurs et des marchandises : c’est du moins l’idée qui prévaut encore dans l’opinion publique. Pour la SNCF cela ne semble pas aussi évident, particulièrement en ce qui concerne les voyageurs, lorsque l’on constate à quelles affres et désagréments ils sont parfois soumis. Il ne s’agit pas que du fonctionnement des trains, il s’agit aussi des gares dont la conception ou la rénovation ne semblent pas toujours faits pour faciliter la vie des voyageurs !
Après la gare TGV flambant neuve de Montpellier la Mogère, construite au milieu des champs pour la bagatelle de 135 millions €,  qui n’accueillera que quelques TGV pour un gain de temps de 6 minutes sur le trajet Partis / Montpellier, tout en perdant ensuite 40 minutes de transport pour rallier le centre de Montpellier là ou se trouve l’actuelle gare de Saint Roch, voici l’exemple de la gare de Narbonne dont la récente transformation a augmenté l’inconfort des voyageurs !
Mais qui propose des investissements aussi inadaptés et qui décide des travaux à faire ? Les agents locaux de la SNCF et les usagers ont-ils été consultés ?

Gare de Narbonne : un programme de travaux irréfléchi ?

Rappelons tout d’abord qu’environ 1, 6 millions de voyageurs transitent annuellement par la gare de Narbonne. L’équipe du Clairon de l’Atax a effectué un sondage auprès d’usagers occasionnels ou réguliers, qui ont exprimé des avis quasi consensuels.

Le hall de gare :

Des travaux réalisés en 2000 avaient doté le hall d’entrée d’une salle d’attente fermée destinée aux voyageurs ; les travaux réalisés en 2016/ 2017 ont supprimé cet espace fermé, remplacé par une zone d’attente ouverte donnant directement sur le hall d’accueil. Or ce hall est exposé au vent dominant, le cers, qui souffle avec une belle fréquence et s’engouffre par les portes côté voies, ce qui rend le hall particulièrement inconfortable, surtout en hiver…Ainsi le problème des ouvertures du hall et de l’aménagement d’une salle d’attente est à repenser de fond en comble…

La salle d’attente ouverte sur le hall et aux vents qui s’y engouffrent (Photo D. Vexenat)

L’accès aux quais :

La SNCF semble oublier que le profil de sa clientèle à évoluée. Finie l’époque des voyageurs nantis, suivant un porteur chargé des bagages du bourgeois fumant le cigare. Les voyageurs ont presque tous des valises à roulettes. Comment une personne seule, âgée, ou handicapée, une mère de famille avec poussette, valise et enfants en bas-âge, peuvent-elles accéder aux quais B & C, D & E ? Les familles monoparentales sont de plus en plus nombreuses, la population vieillit, les retraités voyagent de plus en plus, etc.
Aux périodes d’affluences, lors de l’arrivée ou du départ des trains, on assiste au spectacle scandaleux de voyageurs à bout de force ou encombrés de bagages qui risquent l’accident en essayant d’accéder à ces quais  par des escaliers en mauvais état qui n’ont pas eu droit au « relookage » du hall de gare. Parfois, rarement, quelques personnes valides se portent au secours des voyageurs en détresse…

L’accès aux quais est une véritable épreuve pour les familles comme pour les seniors (Photos D.Vexenat)

 

Mais, c’est encore pire quand on est handicapé, même légèrement…(Photos D.Vexenat)

Pour les personnes très handicapées en fauteuil, l’accès à ces mêmes quais se fait au moyen d’un chariot de levage désuet et non motorisé, tiré par un agent SNCF, selon un circuit scabreux, qui franchit les voies en bout de quai, et les expose aux intempéries !

Chariots de transbordement pour fauteuils handicapés, cadenassés à un lampadaire…(Photos D.Vexenat)

Dans de nombreuses gares, y compris celles au trafic voyageur moins important qu’à Narbonne, s’il reste quelques escaliers anecdotiques, on trouve soit des escalators, soit des ascenseurs, soit des plans inclinés. Evidement cela à un coût. Si on  fait un comparatif, le moins onéreux reste le plan incliné qui, comme l’escalier, est utilisé simultanément dans les deux sens, contrairement à l’escalator qui monte ou qui descend.

L’accès à la gare

Pour les VL, les bus et les taxis, l’accessibilité de la gare pose très souvent problème. Aux heures d’affluence, il est rare de pouvoir déposer ou charger un voyageur devant l’entrée de la gare. L’accès automobile et bus se faisant directement face à elle, il suffit de quelques  véhicules déposant ou attendant des voyageurs, pour bloquer l’accès et par voie de conséquence l’Avenue Carnot. Des solutions existent qui permettraient d’améliorer le circuit d’accès et d’augmenter les stationnements de courte durée. Il suffirait selon certains usagers d’inverser l’entrée et la sortie pour les accès automobiles à la gare…

Petit embouteillage au train de Paris (Photo D.Vexenat)

Les travaux réalisés en 2016 /2017 semblent plus de nature cosmétique que fonctionnelle et n’apportent rien de plus au confort des voyageurs, l’argent dépensé pour rénover le bâtiment aurait été plus utile à satisfaire d’autres priorités dont en premier l’accès aux quais. Au delà de la question de savoir selon quelle méthode (*1), qui, comment et dans quel but sont programmés de tels travaux, il s’agit de voir comment pallier dans les meilleures conditions les dysfonctionnements actuels.
La région Occitanie Pyrénées Méditerranée vient de se doter d’un service régional des transports collectifs : liO (lignes intermodales d’Occitanie) qui sera progressivement mis en place dans les 13 départements (*2) et qui se donne, entre autres comme objectif la modernisation des gares pour « faciliter le trajet de l’usager de bout en bout », gageons que nos élus locaux sauront faire valoir auprès de la Région l’urgence d’une mise à niveau de la gare de Narbonne.

 

N.Debaker, H.Reys, D. Vexenat pour le rédaction du Clairon de l’Atax le 156/07/2018

 

(*1)Compte tenu de quasi unanimité des avis exprimés sur les dysfonctionnements de la gare on peut se demander s’il y a eu une consultation préalable des usagers, des personnels locaux, des commerçants, etc. ou si le programme de rénovation a été fait « en chambre » par quelques experts éloignés du terrain…

(*2) site de liO : https://www.laregion.fr/Decouvrez-liO-le-nouveau-reseau-regional-des-transports-publics

 

Print Friendly, PDF & Email

1 commentaire

Effectivement, il m’arrive réguilièrement de devoir preter mains fortes à des personnes agées qui peinent a descendre et remonter les marches pour aller prendre ou quitter leur train et sortir de la gare et qui ne peuvent manifestement pas porter leur valise … un ascenceur est il impossible a réaliser ? car les raisons de sécurité empechent assurément de traverser les voies via un passage dédié …ou envisager une sortie arrière vers l’ex auto train qui ne semble plus fonctionner ?

Laisser un commentaire