BOUM ! Quand Malvesi fait BOUM !…

Ce titre, pastiche d’une chanson célèbre de Charles Trenet, l’enfant du « pays », pourra sembler malvenu à certains. En effet comment faire de l’humour sur un sujet aussi grave : une usine nucléaire située à moins de 3 km de Narbonne qui pollue et qui accumule les incidents et accidents ? Cette fois-ci il y aurait 3 blessés.

Une fois de plus la communication lénifiante de l’industriel et des « autorités » présente cet incident / accident comme mineur et sans conséquences graves. Les « autorités » jouent leur rôle en diligentant une enquête et en saisissant l’administration compétente pour analyse. Peut-être en connaîtrons-nous un jour les conclusions…

Une fois de plus les « autorités » et les médias de formatage s’adressent au public avec ce manque de considération fait d’un mélange de crainte de ses réactions et de conviction qu’il n’est pas en mesure de comprendre la situation, abruti qu’il serait par les conditionnements qu’il subit dans la société de consommation dirigée.

Il faudra bien que nos gouvernants et l’oligarchie qu’ils servent déchantent de cette idée : il y a, au sein de cette population dont il se méfient, qu’ils mésestiment et croient manipuler, des compétences au moins aussi établies que les leurs, avec peut être en plus une capacité critique à laquelle ils semblent avoir renoncé !

Dessin de Charb / Charlie Hebdo

A Narbonne mais partout partout en France des organismes citoyens, libres de compromissions industrielles, rejettent le modèle nucléaire, après l’avoir étudié dans tous ces aspects. Leur travail d’information du public se complète par une veille des incidents et accidents qui émaillent le fonctionnement de plus en plus chaotique de cette industrie.

La Clairon de l’Atax se fait ici le relais de la note de la CRIIRAD relative à l' »incident/accident » du 19 septembre 2018 à l’usine Orano/Malvési, pour apporter au public une lecture plus responsable que les lénifiantes « com » de l’industriel et des « autorités ».

Alors dans un tel contexte est-il possible de faire de l’humour ? Oui si l’on croit l’aphorisme : « L’humour est la politesse du désespoir ».
Peut-on ignorer les peuples désespérés ?

La rédaction du Clairon de l’Atax le 21/09/2018

Voir ci-dessous le communiqué de la CRIIRAD
Si le texte n’apparaît pas, vous pouvez actualiser la page ou cliquer sur ce lien pour l’afficher dans une nouvelle fenêtre

 

Print Friendly, PDF & Email

Publié par La Rédaction du Clairon de l'Atax

Laisser un commentaire