Narbonne : l’hôpital oublié…

Le comité de défense et de reconquête de la Sécu -secteur Narbonne Coursan- communique :

 

Une ambitieuse politique de santé publique dans les domaines de l’offre de soins, de la prévention, de la sensibilisation, de l’éducation doit, avant tout, pouvoir s’appuyer sur des structures publiques dotées de moyens à la hauteur de ces missions.
L’hôpital public est un de ces outils irremplaçables pour de tels choix !

L’hôpital public au coeur de Narbonne (photo HR)

Contrairement aux orientations gouvernementales et aux discours idéologiques de ces dix dernières années, il ne peut y avoir amalgame entre clinique privée et hôpital public. Chacun a sa logique. L’hôpital public doit être guidé par une volonté de permettre un accès à toutes et à tous à des soins de qualité. La clinique, elle, intègre des objectifs de rentabilité financière en termes de spécialisation, d’intervention, de tarification…

Or en Narbonnais, nous sommes dans la totale confusion … au point que les collectivités locales – ville et agglo- portent une attention exclusive -et surtout financière- à un projet de transfert et de développement de clinique, porté par un groupe privé dans lequel se retrouvent des fonds de pension, et sont, dans le même temps, dans une indifférence assourdissante face aux difficultés que rencontre le centre hospitalier local.

Il est temps de remettre au cœur du débat le devenir de notre hôpital public!

On ne peut pas accepter l’absence de spécialistes dans notre hôpital dans des secteurs de soins aussi importants que la pneumologie, l’anesthésie, la gériatrie, la gynécologie… comme le révélait cet été le journal L’Indépendant en se référant à un document officiel de l’Agence Régionale de Santé…

On ne peut pas accepter que la résorption du déficit de l’établissement passe par de nouvelles suppressions de postes (trente selon les syndicats) alors qu’il manque déjà du personnel dans les services. Ce qui va se traduire par une accentuation de la dégradation des conditions de travail du personnel et de la qualité de l’offre de soins…

Dans l’esprit du « comité de défense des urgences de l’hôpital » qui s’était constitué avec succès et efficacité il y a quelques années, nous venons de nous adresser aux organisations syndicales pour leur préciser que « nous sommes prêts, à notre niveau d’assurés sociaux, à nous investir dans une mobilisation, en appui et dans le respect de leurs initiatives ».

Il y a besoin de rassemblement pour sortir notre hôpital de l’oubli dans lequel certains veulent le maintenir.

 

Le comité de défense et de reconquête de la Sécu -secteur Narbonne Coursan-

Print Friendly, PDF & Email

Publié par La Rédaction du Clairon de l'Atax

Laisser un commentaire