J’y crois parce que j’ai vu la photo

Le Clairon a voulu faire un petit test, modeste et approximatif, sur la perception que nous avons des images qui saturent les médias. Pour ce faire nous avons sélectionné une photo qui a fait en son temps le tour du net. Elle a été prise à l’occasion du G7 dit de « La Malbaie » qui s’est tenu au Canada  les 8 & 9 juin dernier.

Nous avons choisi un panel de 25 lecteurs connus de membres de l’équipe de rédaction qui nous semblait représenter une certaine diversité (âge, sexe, localisation, actif / non actif,) et nous leur avons adressé la photo ci-dessous accompagnée du message suivant :
« Chères lectrices et lecteurs, le Clairon de l’Atax vous propose, sans obligation de votre part, d’écrire en 3 /4 lignes ce que vous voyez dans cette photo. Pour que notre enquête ne soit pas faussée n’essayez pas de rechercher sur le net l’origine de cette photo avant d’avoir répondu. Merci d’avance ! »

Les résultats du test

Sur la vingtaine de réponses que nous avons reçues les interprétations qui voient  A. Merkel en position d’autorité sont largement minoritaires alors que Trump est crédité de 2 fois plus d’impressions où il figurerait en position de force. 4 réponses trouvent que la scène a l’air ridicule. Le personnage de Macron est cité dans une seule réponse dont l’auteur lui trouve une attitude effacée. 3 réponses font état d’une attitude agressive entre Merkel et Trump. 4 réponsent considèrent que  l’entourage des 2 protagonistes a une apparence soumise.

Reproduction de quelques réponses :

  • Tranquillement assis, les bras croisés en signe de fermeture, Trump a l’air sûr de lui et goguenard face à Merkel . & Macron :
    – Rien ne me fera changer d’avis et je vous emmerde, semble-t-il dire. Merkel, bien que debout face à Trump, ne paraît pas en position de force.
    On dirait qu’il essaie timidement d’argumenter (Macron) :
    – Vous êtes sûr ?
    Mais l’autre reste imperturbable.
    – C’est comme ça et pas autrement.
  • Merkel, personnage central, debout, regardant Trump, assis, est à mon avis, porteuse d’un message. L’Europe donnant la leçon à l’Amérique ?
  • Blanche Neige a grandi. Autour d’elle, Grincheux, Prof, Dormeur, Simplet, Atchoum, Timide et Joyeux sont là, perplexes, parce qu’elle vient de leur annoncer qu’elle se casse au printemps prochain. Eux ne veulent pas partir. Aucun. Le malaise est palpable.
  • Il y a Merkel qui regarde férocement Trump qui a plutôt l’air de penser « cause toujours tu m’intéresses »… tout ce que tu me dis ça rentre par une oreille et ça sort par l’autre. Trump n’en a strictement rien à foutre !

Les interprétations de cette image sont donc très diverses voir contradictoires. Si les auteurs de cette photo voulaient, en la diffusant, faire passer un message précis et ciblé, ce n’est pas une réussite.

Incertitudes et déboires de l’utilisation des images dans la communication officielle 

L’image qui a servi à ce test a été prise par le photographe officiel allemand Jesco Denzel employé par le service de communication de la chancelière allemande Angela Merkel. Elle correspond à un moment où les négociateurs attendent de voir la transcription écrite de leurs conclusions.
Cette photo a rapidement fait le tour du net au point d’être qualifiée de « virale » : on peut considérer que de ce point de vue elle a été un succès. Par contre il s’agissait pour la « com » de la chancelière d’utiliser cette photo pour présenter A.Merkel en situation d’autorité, comme chef de file des négociateurs européens face à un Trump sur la défensive et là, si l’on en croit notre petit test, le résultat n’est pas probant !

Mais voilà ! D’autres services officiels de « com » on diffusé leurs propres photos du même moment pour mettre en valeur leurs leaders à eux ! (Quelques exemples)

Photo de la « com » française mettant Macron en valeur, au centre de tout, alors que la chancelière Merkel est masquée et Trump pratiquement impossible à reconnaître.

Photo de la « com » canadienne présentant le premier ministre Trudeau en vedette à côté de son voisin / allié américain Trump, tandis que le personnage qui les interpelle à propos du document final n’est autre que Christine Lagarde la directrice du FMI.

Photo de la « com » de la Maison Blanche / USA : le président Trump est au centre, il ne lit pas et attend les bras croisés, tandis que d’autres personnages, difficiles à identifier, semblent plongés dans la lecture attentive du document. On reconnait le premier ministre canadien Trudeau en retrait, tandis que les « européens ont disparu de la photo…

Les politiques, les médias et les marchands nous abreuvent d’images, souvent cher payées, pour nous faire passer des messages, voire nous conditionner. C’est là une jeu hasardeux dont l’effet peut être contraire au résultat espéré. Et nous, avons-nous conscience de ce que nous faisons de toutes ces images que nous incurgitons ?

La  rédaction du Clairon de l’Atax le 18/11/2018

Print Friendly, PDF & Email

Publié par La Rédaction du Clairon de l'Atax

1 commentaire

Bien vu … Bravo pour ce reportage analytique ! les services Com font des miracles …Toutefois, ils n’avaient pas vu venir Podémos, nous sommes les 99% , ou en France les bonnets rouges, les gilets jaunes ….les citoyens formant le bon peuple ne s’en laissent plus compter…

Laisser un commentaire