SEGURE, le théâtre des allumés des Corbières !

Niché au profond des Corbières, le théâtre de Ségure, aux trompeuses allures d'improbable pari culturel, vient d'ouvrir sa saison 2019. Afin d'étoffer son carnet d'adresses, il propose à qui le souhaite de s'inscrire sur la liste des abonnés à sa "newsletter", afin de rester informé des spectacles proposés et de découvrir des spectacles originaux. C'est aussi l'occasion aussi de rappeler que la création théâtrale n'est pas une activité culturelle obligatoirement confinée aux agglomérations urbaines.

Un théâtre perdu au milieu de nulle part

Nos colonnes ont déjà eu l’occasion de faire part de la naissance d’un théâtre pas comme les autres, parce que situé en pleine nature sur la commune de Tuchan, à plus de cinq kilomètres de tout lieu habité. Autant dire que la zone de chalandise est ici un peu spéciale, mais pourquoi pas après tout !

Ce n’est d’ailleurs pas la moindre des caractéristiques étonnantes de ce nouveau lieu culturel. Son originalité réside essentiellement dans le fait que lancer un tel pari, là où il l’a été, relève, sinon d’une inconscience qu’il est tout de même possible de soigner de nos jours, à tout le moins d’une capacité de mobilisation hors du commun de la part des bénévoles qui s’en occupent… Et nous pesons ici nos mots.

Mais bon ! Ils ont voulu le faire, maintenant ils l’ont, ce théâtre. Pas pour un plaisir narcissique, nous semble-t-il, mais bien pour servir la noble cause culturelle que certains d’entre eux avaient déjà défendue avec acharnement, ici et là, depuis de longues années.

Le théâtre de Ségure, puisque tel est son nom, a donc inauguré une nouvelle saison les 16 et 17 mars derniers, avec un spectacle proposé par un acteur professionnel de Perpignan, Michel Bordes, qui a su porter sur scène, devant un public attentif, un texte séduisant de l’auteur suédois Henning Mankell. Il y était question du rapport que nous pouvons avoir avec les arts en général et la musique en particulier. Miles Davis en était le héros involontaire. Il était là conseillé d’écouter et, un peu, de réfléchir à cette question bizarre peut-être, mais essentielle pour ceux qui ne peuvent se contenter de la médiocrité ambiante.

Ainsi va la vie à Ségure, qui souhaite à présent sérieusement étoffer son carnet d’adresses en vue d’alerter le public sur ses prochaines activités. Alléluia ! Celles_ci se présentent bien pour 2019 ! Le site du théâtre (1), vous propose donc de laisser, sous la rubrique « Contact », votre adresse courriel et celle de vos amis les plus sûrs, afin de recevoir la « newsletter » du lieu. Bien entendu, vos coordonnées, comme celles de vos amis, seront traitées avec toute la discrétion nécessaire, donc communiquées à personne. De plus, les envois d’information se feront sous Cci (2) !

Il s’agit là d’une procédure simple et fortement recommandée, pour que le lieu puisse faire salle comble (50 places environ) le plus souvent possible.

D’ores et déjà, nous pouvons vous faire savoir qu’une création est en cours, qui sera présentée en plus de la diffusion des spectacles déjà programmés. Il s’agit d’une fiction originale, mêlant théâtre et cinéma – on ne se refuse rien – et qui a comme terrain d’opérations ce théâtre même et cette région des Hautes Corbières, entre 1940 et aujourd’hui ! Le titre : « SEGURE AU HASARD DU VENT ». Tout un programme !

Le tournage aura lieu entre le 23 avril et le 5 mai. Chacun-e peut postuler comme figurant et surtout assister avec bonheur à la naissance du divin enfant lors de la troisième édition du festival de Segure, qui aura lieu les 23, 24 et 25 Août dans cet étonnant théâtre qui, en espiègle cabotin, se sera lui-même mis en scène. On lui pardonnera, n’est-ce pas ?

Patrick Chevalier pour le Clairon de l’Atax le 20 mars 2018

 

Print Friendly, PDF & Email
Notes:
  1. compasegure.wixsite.com/theatre-de-segure
  2. « copie conforme invisible » – signifie que, lors d’un envoi de courriel à plusieurs destinataires, aucun d’entre eux ne peut voir la liste des autres destinataires

Publié par Administrateur du Clairon

Laisser un commentaire