Des citoyennes de Cuxac d’Aude s’expriment !

Décidément la commune de Cuxac d’Aude a les honneurs du Clairon dans cette édition n° 56 ! A la demande de 2  habitantes de Cuxac nous reproduisons dans le Clairon le contenu des les lettres ouvertes qu’elles ont adressées au Maire.

____________________________________

 

Madame Monique TROUCHAUD
38 avenue de la bourgade
11590 CUXAC d’AUDE

 

                                                                                                        Cuxac, le 10 juillet 2019

                                                                                                    Monsieur Jacques POCIELLO

                                                                                                       Maire de CUXAC d’AUDE

Monsieur le Maire,

Dans une période où de nombreuses erreurs écologiques s’accumulent, je vous fais part de ma désapprobation concernant le « gazon synthétique».

Pourquoi je suis « contre » :

  • Cela donnera encore des déchets synthétiques, rarement traités en France, mais sur un continent lointain.
  • Ce sera le bonheur pour toutes les déjections de chats, chiens et humains ne se gênant pas. Hygiène garantie, compensée par quoi ? Un nettoyage quotidien ou presque, ce sera une gabegie.
  • Avec les périodes caniculaires qui seront de plus en plus nombreuses, et la bonne cinquantaine de degrés au soleil, les émanations provoquées par cette « verdure » provoqueront à terme des malaises, ne permettant même pas aux enfants de jouer. Alors autant installer des plantes naturelles éco-responsables sans oublier un arbre digne de ce nom.
  • Il existe un gazon mexicain, poussant facilement et ne demandant que très peu de tonte, et pas d’eau.
  • Nous avons toutes sortes de plantes méditerranéennes qui poussent et se développent sans arrosage.
  • Mon jardin, rempli de plantes n’étant jamais arrosées, est un exemple vivant de mon propos. Je peux le faire visiter aux membres décideurs de l’équipe municipale. D’autres personnes cultivant selon la même technique sont prêtes à vous ouvrir leurs jardins. Vous serez surpris de découvrir un Cuxac où il fait bon vivre sans dépenser de l’argent et en ménageant son énergie.
  • Nos mentalités doivent évoluer. Consommation d’eau au minimum, bannir cette mode du synthétique. La couleur marron ne plairait pas aux Cuxanais et la couleur verte serait synonyme de fraicheur ? Faux. Plus facile à entretenir ? Faux car il faudra nettoyer et enlever toutes les saletés et feuilles qui viendront se pourrir dessus.

Après Seillès et la place Roger Salengro, j’ose espérer que les erreurs s’arrêteront là et que vous pourrez trouver une solution dans la visite nos jardins en rapport avec les contraintes actuelles et futures.

Je me tiens à votre disposition, avec des exemples, au cas où vous souhaiteriez  me rencontrer.  Je vous prie d’agréer, Monsieur le Maire, l’assurance de mes sincères salutations.

Signature

___________________________________

 

LETTRE OUVERTE A Mr LE MAIRE de CUXAC d’AUDE

 

A quelques mois des élections municipales de 2020 on assiste à un intense déploiement de travaux d’aménagement dans la commune de Cuxac d’Aude, qui suscitent quelques interrogations voire inquiétudes.

1/ Mise en place de gazon synthétique avenue François Mitterrand et à l’entrée du quartier de Seilles : de toutes parts on se mobilise contre les plastiques et leurs graves nuisances environnementales. On a tous en tête ces images terribles de rivières, mers, envahies de déchets plastiques et Que Choisir dénonce depuis longtemps les dangers des particules fines libérées par les plastiques, en particulier pour les enfants ; donc pourquoi avoir mis du gazon synthétique sous les jeux pour enfants place Salengro ? (cf. photos)

2/ Abattage des platanes avenue Jean-Jaurès –avenue de Béziers : certes malades, mais pourquoi procéder à cet abattage en juin alors qu’on a tant besoin de leur ombre et surtout sans se soucier des oiseaux qui ont choisi d’y nicher. On pouvait reporter ces travaux à l’automne…

3/ Elagage des mûriers platanes chemin des Olivettes : il ne s’agit pas d’élagage mais véritablement de MUTILATION des arbres, à tel point que 3 d’entre eux semblent définitivement morts (cf. photos)

4/ Construction d’un rond-point à l’intersection du chemin des olivettes et du chemin du Pas de Sartre ; sans concertation des habitants du quartier en dehors d’une réunion à la mairie il y a plus d’un an où tout était déjà décidé. D’un côté du chemin du pas de Sartre, il y a une maison ; de l’autre côté 6 maisons ; pas vraiment de trafic intense. Il aurait été judicieux et moins coûteux d’installer 2 panneaux « Cédez le passage » et d’instaurer une vitesse limitée à 30 km/h sur l’ensemble du chemin des Olivettes

5/ Goudronnage de la cour de la mairie pour créer 40 places de parking ; alors que de toutes parts on s’élève contre cette nuisance (macadam, béton) et l’absence de réflexion sur les mobilités douces (vélo, piéton). C’est laid, c’est très inconfortable à cause de la chaleur qui s’en dégage, ça ne permet pas aux fortes pluies de printemps et automne d’être absorbées ; seules les voitures y trouveront leur compte !!!

6/ installation de bicyclettes peintes et fleuries sur le parvis de la médiathèque : certes l’effet décoratif est assuré mais c’est comme un pied de nez à tous ceux qui attendent (depuis 2008) la véritable piste cyclable qui reliera Cuxac à Narbonne, pour le plaisir et la sécurité des amateurs de vélo.

 

Catherine BURGER (Le 16/07/2019)

 

– Adhérente de JARDIN’AUDE, section Cuxac d’Aude, pour le jardinage raisonné et respectueux de la nature
– Adhérente de QUE CHOISIR, section Narbonne ;
– Membre de la LPO (section Aude) (Ligue de protection des oiseaux)
– Membre de VELOCITE (pour le développement de la circulation à vélo à Narbonne)

 

HALTE AU MASSACRE DES ARBRES : 3 MÛRIERS PLATANES REDUITS A UN TRONC !

Une entrée de quartier à l’esthétique discutable mais pas discutée

Un rond point inutile, peu praticable pour les bus qui desservent le quartier

 

 

Print Friendly, PDF & Email

Publié par La Rédaction du Clairon de l'Atax

Laisser un commentaire