Déconstruction du service public de santé : Narbonne touchée ?

Jeudi  5 septembre  2019 en fin de matinée,  ce sont environ soixante dix citoyens et militants de diverses formations qui ont répondu à l’appel des Comites pour la Défense et la Reconquête de la Sécurité Sociale et qui ont manifesté devant l’hôpital de Narbonne leur soutien à l’hôpital public.
En effet, Narbonne n’est pas épargnée par la politique de santé menée par E. Macron et son gouvernement qui vise à déconstruire le service public au profit du privé.
Dans le cas présent ce qui est remis en cause c’est l’existence de 2 maternités à Narbonne. Sous l’impulsion de l’ARS (Agence Régionale de Santé) (1) et sous prétexte de « rationalisation », il s’agirait de supprimer une des deux maternités. Diverses pressions exercées par le secteur privé tentent de faire transférer la maternité restante à la future Polyclinique de Montredon financée par des capitaux privés.

Narbonne manifestation de défense du service public

Le contexte général et les enjeux

Pour comprendre les enjeux de cette manœuvre il est bon de rappeler les principes de base qui ont fondé le système de santé français, attaqué actuellement par le gouvernement.

Ce système qui fut longtemps considéré comme « un des meilleurs du monde » fut mis en place par les ordonnances des 4 et 19 octobre 1945 qui instituent la Sécurité sociale. Son fonctionnement est basé sur une gestion paritaire :

  • Elle est financée par les actifs qui cotisent (employeurs et salariés)
  • Elle est gérée paritairement par les organisations patronales qui représentent les employeurs et par les syndicats qui représentent les salariés

Schématiquement, ce système particulièrement avantageux, notamment en ce qui concerne les prestations liées aux soins médicaux, est remis en cause au milieu des années 1980 par ce qui va être stigmatisé sous le nom de « trou de la sécurité sociale » ; trou qui va augmenter progressivement. 3 catégories d’arguments ont été avancées pour expliquer le pourquoi de ce « trou »

  1. Il est dû aux usagers de l’assurance maladie (abus de consommation médicale, médicaments et cures, fraudes…)
  2. Il est dû au renchérissement des soins (médicaments de plus en plus performants grâce à la recherche qui impacte leurs coûts ; traitements et opérations de plus en plus sophistiqués, etc.)
  3. Il est dû au contexte socio-économique (croissance démographique et effet « ciseau » avec le chômage qui limite les cotisants ; pressions des « labos » devenant de puissants groupes financiers mondialisés avec leurs lobbies qui imposent leurs prix)

Sous l’impulsion des gouvernements d’inspiration néo libérale qui se succèdent depuis 2002, ce sera surtout le premier argument qui sera propagé et qui justifiera des mesures de rétorsion :

  • touchant les assurés sociaux (limitation des prestations, diminution des remboursements, ticket modérateur, etc.)
  • frappant le service public de santé (réduction des crédits d’investissement et de fonctionnement, primat de la gestion sur le médical, manque de soutien à la recherche, etc.)

C’est sur ce terreau favorable que se développe alors un secteur privé de plus en plus puissant, tant dans le domaine des assurances complémentaires santé, que dans celui des établissements de soins privés. Ce secteur, fondé sur la recherche du profit, dispose de l’oreille complaisante des pouvoirs publics, lorsqu’il n’inspire pas directement leur action.

C’est dans ce contexte que se situe la concurrence entre l’Hôpital public de Narbonne et la Polyclinique, établissement privé bientôt délocalisé sur le site de Montredon, et que se joue la suppression d’une des maternités situées Narbonne.

L’analyse de la situation et les propositions faites par les manifestants

Elles d‘expriment par une déclaration publique faite par les comités CDRSS qui y ont joint un ensemble de propositions faites aux différentes parties en cause.

La déclaration des comités CDRSS :  Com des comités CDRSS 57

Les propositions des comités CDRSS : Mat Narbo propose 6pts cdrss 57

 

Hubert Reys pour le Clairon de l’Atax le 18/09/2019

 

 

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email
Notes:
  1. C’est un établissement public administratif de l’État français chargé de la mise en œuvre de la politique de santé au niveau régional

Laisser un commentaire