Extension du port de Port-La-Nouvelle – L’opposition s’amplifie alors que les travaux ont débuté

L’extension du port de Port La Nouvelle vise à augmenter les capacités d’accueil actuelles en vue d'accueillir des bateau de tonnage plus important, mais aussi de servir de base à une ferme expérimentale d’éoliennes flottantes. De nombreuses objections ont été formulées à son sujet lors de l'enquête publique réalisée entre le 16 avril et le 25 mai 2018. Aujourd'hui, ce projet à démarré sans tenir compte, apparemment, des objections émises. Loin d’être découragés, les opposants initiaux à ce projet ont reçu de nombreux soutiens locaux mais aussi régionaux. Cet été, des actions d’information réalisées à Port La Nouvelle ont mobilisé un public nombreux, en particulier des jeunes, très sensibilisés aux questions environnementales.

Vue actuelle du Port

Le projet d’extension du port (simulation)

Des objections argumentées

Elles résultent d’un important travail de réflexion mené par des particuliers, dont certains disposent d’une expertise dans les domaines concernés par le projet, mais aussi des associations, ainsi que diverses organisations et collectifs. Un dossier consacré au projet, réalisé par Albert Cormary, a été publié dans nos colonnes et il est consultable dans la section « Dossiers » de notre site (ou directement ici).

Il ressort de ces différents travaux que l’extension n’apparaît pas justifiée, principalement pour les raisons suivantes :

  • sur le plan économique : aucune perspective d’augmentation significative de l’activité portuaire ne semble actuellement démontrée,
  • sur le plan maritime : la façade maritime de l’Occitanie est déjà dotée de 2 ports (Sète et Port-Vendres) qui accueillent des bateaux de fort tonnage et les perspectives d’évolution de la flotte et du trafic ne nécessitent pas une nouvelle installation de plus grande capacité,
  • sur le plan environnemental : ce projet crée une artificialisation massive d’un milieu marin particulièrement fragile (faune, flore, qualité des eaux, trait côtier, etc.),
  • sur le plan financier : un investissement public important (1) doit être consacré à ce projet. Cet investissement s’avère hasardeux devant la faiblesse des garanties que l’argent du contribuable soit un jour remboursé.

Par ailleurs, ce projet modifiera profondément le cadre de vie local et impactera l’activité touristique et résidentielle de Port La Nouvelle en apportant diverses nuisances (bruits, circulation, augmentation de la pollution atmosphérique, etc.).

Le projet d’extension du Port de Port La Nouvelle est loin d’être abouti

Même si les travaux d’aménagement ont déjà commencé, ce projet reste fragile car, fondé sur des conceptions et motivations issues d’un autre temps, il va à l’encontre des impératifs environnementaux imposés par le changement climatique.

Si nos gouvernants, empêtrés sous la pression d’intérêts à court terme, tardent à prendre les mesures nécessaires à l’arrêt de ce projet aberrant, la pression croissante de la société civile peut les conduire à changer de position.

Une opposition active et organisée vise à négocier une issue raisonnable au projet d’extension

Si les activités de construction, d’exploitation et d’entretien d’éoliennes flottantes, voire d’une éventuelle production d’hydrogène, présentent un intérêt évident en matière de transition écologique, elles ne sauraient à elles seules justifier le projet d’extension dans sa forme actuelle. Aussi ses opposants demandent-ils un moratoire immédiat sur les travaux en cours et une négociation démocratique associant habitants et autorités régionales dans l’élaboration d’un projet alternatif réaliste, tant économiquement que financièrement et respectueux de l’environnement.

Afin de soutenir l’action des opposants à ce projet, vous pouvez :

  • vous informer en consultant les documents suivants :
    • une plaquette de présentation, réalisée par le collectif d’opposants « Balance ton port », qui décrit les travaux projetés et en fait la critique (voir ici),
    • le dossier consacré à ce sujet par le Clairon de l’Atax (voir ici),
    • la lettre qui sera très prochainement adressée à Mme Carole Delga, présidente de la région Occitanie (voir ici),
    • le dossier complet de l’enquête publique, disponible sur le site « Démocratie Active » (voir ici).
  • signer la pétition mise en place il y a quelques semaines sur le site « change.org » (voir ici). Cette pétition informe le public des enjeux liés à ce projet et des risques qu’il fait peser sur la population locale et sur l’environnement.
  • signer la lettre adressée à Mme Carole Delga : pour cela, il vous suffit d’adresser un courriel à af.cormary@wanadoo.fr en indiquant les mentions suivantes:
    • dans l’objet du courriel « Port-la-Nouvelle – Je signe »
    • dans le texte: vos nom et prénom et, si vous le souhaitez, en qualité de quoi vous signez cette lettre (ex: votre profession, membre de telle ou telle association, etc.).
      Ainsi, l’auteur de cette lettre pourra ajouter votre signature à la lettre avant son envoi.
  • partager cette information avec vos relations, par tous les moyens appropriés, en particulier sur les réseaux sociaux.

La Rédaction du Clairon de l’Atax, 20 septembre 2019

 

Print Friendly, PDF & Email
Notes:
  1. environ 500 millions € pour la totalité du projet

Publié par La Rédaction du Clairon de l'Atax

Laisser un commentaire