Le théâtre de Ségure n’est pas mort !

On aurait tort d'enterrer trop vite le Théâtre de Ségure, une formidable initiative citoyenne dans le domaine de la culture située au cœur des Hautes Corbières. Ce serait compter sans la détermination de ceux qui portent ce projet mais aussi sans le soutien de nombreux habitants et élus de ce territoire...

(image HR)

Au départ dans un lieu isolé dans les Hautes Corbières, entre les communes de Tuchan et de Palairac, il y a un vieux hangar agricole désaffecté. C’est le coup de foudre pour un couple de théâtreux alsaciens, fraîchement retraités, qui rêvent de monter un théâtre en pleine nature, un peu à la manière du Théâtre du Peuple à Bussang. Avec leurs économies ils achètent le vieux hangar qui s’avère être une ancienne forge, obtiennent un permis de construire assorti de toutes les autorisations nécessaires et aménagent « à l’huile de coude », aidés par une bande d’amis fidèles, une salle de 49 places équipée de tout le matériel nécessaire à la réalisation de spectacles de qualité professionnelle.
Hélas, une voisine irascible et procédurière qui habite à l’année à 80 mètres du théâtre dans une grande bâtisse située derrière de hauts murs  ne supporte pas ce voisinage et intente une action en justice. D’abord déboutée, elle réussit provisoirement son mauvais coup puisqu’en juin 2019 le Tribunal administratif de Montpellier invalide le permis de construire.

(Image VW)

Coup dur pour le Théâtre de Ségure !
Pour sa 3ème année d’activité, alors que de mars à octobre des spectacles étaient programmés, à quelques semaines de la troisième édition du mini festival « Les 3 jours de Ségure », il aurait fallu tout arrêter puisque la salle n’était plus agréée. Il fallait donc renoncer aux spectacles programmés, décommander les artistes et le public, etc.…

On ne baisse pas les bras !
Mais renoncer n’est pas dans le caractère de Patrick Chevalier et de son épouse Muriel, les propriétaires du théâtre. Ce n’était pas non plus l’intention des membres de l’association « les Compagnons de Ségure » qui gèrent cet équipement après avoir aidé à le construire. Il fut décidé de continuer coûte que coûte et de maintenir le festival de Ségure dans un lieu ou un autre…Pour cela les Compagnons de Ségure pouvaient compter sur la sympathie de beaucoup d’habitants des environs, mais aussi sur le soutien d’élus acquis à leur cause, comme Jean François Casoliva  maire de Tuchan, Michel Rzepecki maire de Palairac, ainsi que sur celui d’Hervé Baro le conseiller départemental du canton.

Le festival de Ségure aura bien lieu !
Comme le théâtre de Ségure est classé ERP (établissement recevant du public) de catégorie 5, c’est le maire de Tuchan où il se situe qui a autorité de police. Il accorde donc, à titre exceptionnel, une autorisation temporaire d’ouverture des lieux rétrogradés à leur statut de hangar : le festival 2019 de Ségure est sauvé !

Trois journées d’enchantement
Le festival se déroule les 23,24 et 25 aout pour le plus grand plaisir des spectateurs. Certains sont du coin, d’autres viennent de plus loin. De cet enchantement beaucoup a déjà été dit et écrit.
Il y a tout d’abord la création « Ségure au hasard du vent », conçue, réalisée et magistralement interprétée par Patrick Chevalier et sa fille Claire, comédienne professionnelle. Ce spectacle qui a pour cadre les Hautes Corbières, associe avec bonheur cinéma et théâtre. Il y a ensuite l’interprétation par 2 comédiennes de talent, Danièle Klein et Nicole Vautier, de nouvelles du grand auteur suisse Ramuz. Il y a l’étonnant conte inuit « La femme squelette » (1) formidablement conté et dansé par une étonnante comédienne franco-guatémaltèque Carmen Samayoa. Il y a encore « Panurge », un spectacle inspiré de Rabelais, réalisé et magistralement interprété par ce superbe comédien qu’est Luc Schillinger, sur une mise en scène de Simon Vincent. Et puis en final «From two to Boby Lapointe », l’hommage à Bobby Lapointe le poète, chanteur, tritureur d’onomatopées, rendu avec talent par  Marc Feldhun et Hervé Tirefort…
Et l’on voudrait que cela s’arrête !!!!!

Ségure contre-attaque
Certes, pour le moment, les spectacles sont arrêtés dans les locaux du théâtre  : ils auront donc lieu ailleurs, dans les locaux qu’on voudra bien prêter aux compagnons de Ségure.
La décision contestable du Tribunal administratif de Montpellier est contestée puisque Patrick Chevallier, propriétaire du Théâtre a fait appel avec le soutien des Compagnons de Ségure dont beaucoup de membres, comme la présidente, habitent le canton.

Une pétition contre la fermeture du Théâtre de Ségure, adressée par les habitants des Hautes Corbières au Maire de Tuchan, au conseiller départemental du canton, à la députée de la circonscription et au sous-préfet de Narbonne,   est en train de circuler. Pour la consulter et le cas échéant la signer :
https://www.citizaction.fr/petition/contre-la-fermeture-du-theatre-de-segure/

Comment pourrait-on en effet comprendre que soit fermé un tel équipement de diffusion culturelle dans une partie de territoire qui en est dépourvue ? L’intérêt égoïste ou la lubie d’un particulier peuvent-ils primer sur l’intérêt de toute une population ?

Hubert Reys pour le Clairon de l’Atax le 21/09/2019

 

Print Friendly, PDF & Email
Notes:
  1. qui a fait l’objet d’une présentation particulière dans ce journal

Laisser un commentaire