A Ginestas une « Nuit des Idées 2020 » productive !

Une quarantaine de citoyens du narbonnais, lézignanais et bitterois se sont réunis ce jeudi 30 janvier à Ginestas, à l’appel de l’Inter-collectifs citoyen du Pacte pour la Transition, lors de la séance de ciné/débat «Vivons la Transition». Parmi eux, deux maires en exercice et d’anciens élus purent témoigner de leurs expériences. A eux tous, ils venaient de plus d’une vingtaine de communes différentes. Cette manifestation a été animée par Pierre Giroux de l’inter collectif pour le Pacte de Transition.

Après la projection du film d’Henri Poulain «Démocratie(s)», qui rappela les fondamentaux du système de gouvernance du «peuple par le peuple pour le peuple», avec des exemples de pratiques comme à Kingersheim ou Barcelone, le débat de production des idées fut riche et soutenu. Il fut mené par Hubert Reys, fondateur et rédacteur du journal citoyen libre et indépendant «le Clairon de l’Atax».

NDI 2020 crédit photo à JP Gillet : une partie de l’assistance

La réflexion des participants a porté sur les conditions pour vivre localement en démocratie. De nombreuses idées ont été exprimées sur les progrès à réaliser pour redonner du sens et le goût de s’exprimer aux habitants d’un territoire en marche vers la démocratie, parmi  lesquelles :
– créer dans chaque mairie un conseil citoyen participant à la vie de la commune et aux délibérations du conseil municipal
– créer dans chaque commune une maison ou une salle de citoyenneté, lieu d’échanges et de débat entre population (collectif citoyen), conseil citoyen et élus
– faire participer les citoyens via le conseil citoyen aux choix, à la mise en place et au suivi des projets structurant la commune,
– pour les dossiers dont la complexité nécessiter l’intervention d’un expert, son choix devra être fait en accord avec le conseil citoyen pour vérifier son indépendance et le budget de son intervention
– pour tout projet concernant le village et pour bénéficier de la dynamique de l’intelligence collective le maire s’appuiera sur toutes les compétences des habitants et des associations locales pour étudier un projet- inscription dans chaque budget d’une ligne budgétaire pour la formation et l’information non seulement des élus mais aussi des citoyens.
– formation des maires et de ses adjoints dans leurs domaines de délégation en fonction des compétences qu’ils ont à acquérir
– Organiser des sessions de formations collectives élu·es-agent·es-habitant·es à d’autres modalités de gouvernance partagée, de prise de décision et de méthodes de dialogue.

Selon les participants à cette soirée qui se prolongea au delà de 1 heure du matin, ces progrès seraient des préalables pour atteindre les objectifs visés par les mesures 28 et 29 du Pacte pour la Transition, à savoir :
#28. Mettre en place et renforcer les dispositifs de participation, d’initiative citoyenne, de co-construction de la commune et de ses groupements.
#29. Créer une commission extra-municipale du temps long pour représenter les intérêts de la nature et des générations futures, et s’assurer de l’adéquation des grands projets des communes et de leurs groupements avec les enjeux écologiques, sociaux, climatiques de moyen et long terme.

_______________________

L’inter-collectifs citoyens des communes de l’est audois reste à disposition des candidats aux très prochaines élections municipales, pour l’intégration de mesures du Pacte pour la Transition dans leur programme et pour la signature d’un pacte à mettre en oeuvre dans la mandature. Vous pouvez le contacter : 06 81 67 66 10 ou par mail à « intercollectifspacte@gmail.com »

Pierre Giroux pour le Clairon de l’Atax le 02/02/2020

Print Friendly, PDF & Email
0

Publié par La Rédaction du Clairon de l'Atax

Laisser un commentaire

trois × 4 =