UNE SALADE DE PRINTEMPS

 

La rédaction du Clairon a un peu hésité avant de publier cette recette et sa photo : n’y avait-il pas un côté un peu « provoc » pour tous ceux qui sont confinés dans des logements plus où moins grands et qui n’ont pas la possibilité de cueillir des petites fleurs et des herbes aromatiques. Et puis nous sommes dits que cela pouvait aussi représenter un message d’espoir à tous ceux, actuellement confinés, qui pourront certainement un jour, pas si lointain, sortir à nouveau et respirer le printemps à pleins poumons.
Voici donc la jolie salade printanière de Catherine !

La rédaction

Photo C.Burger

Préparation

Cette salade est à base de sucrines (une salade de la famille des laitues pommées et grasses) à acheter si possible à l’étal d’un maraicher local peu de temps après sa cueillette. Actuellement, pendant la pandémie,  ajouter quelques cuillères à soupe de vinaigre de vin à l’eau de lavage.
Après essorage des sucrines, ajouter du curcuma frais et gingembre frais râpés (on en trouve chez Biocoop, entre autres), des fleurs de bourrache et de soucis du jardin (ce sont  des plantes sauvages comestibles), compléter en saupoudrant le tout de gomasio à  l’ail des ours.(Biocoop, etc.)

Assaisonnement : citron et huile d’olive

 

ATTENTION !  Quand on cueille les fleurs de bourrache, regarder si aucune abeille ne se trouve nichée dans la fleur, car les abeilles sont très friandes de cette fleur et très nombreuses sur chaque pied, jusque vers 17 h  l’après-midi.

Catherine Burger pour le Clairon de l’Atax le 18/03/2020

Print Friendly, PDF & Email
0

Laisser un commentaire