Notre Dame

France/Belgique – 1h30 – 2019

Un film de Valérie Donzelli avec Valérie Donzelli, Pierre Deladonchamps, Thomas Scimeca.

 

Maud Crayon est architecte, elle élève quasiment seule ses deux enfants. Elle remporte par hasard un concours initié par la mairie de Paris pour réaménager le parvis de Notre Dame. Elle va devoir faire face à plusieurs projets qu’elle mène de front et qui l’enlève dans une tempête qui ne la laissera pas indemne.

Il paraît que c’est le genre de Valérie Donzelli de réaliser des trucs complètement foutraques ou folingues, apparemment c’est encore le cas ici. Maud Crayon, c’est une tornade blanche, elle court, elle court tout le temps et partout. Elle se retrouve dans des situations grotesques ou rocambolesques qui n’ont ni queue ni tête.

C’est au choix : ou bien on se laisse emballer par le sujet ou bien on résiste et on s’enquiquine vraisemblablement. Moi j’ai choisi de me laisser embarquer dans cette fable qui a par moment des allure de « Bonne nuit les petits » ou bien de « elle court elle court la banlieue ».

C’est un peu tout fou,
Un peu romantique, un peu ficelle, un peu touche à tout.
Les personnages  qui ne savent pas dire non, qui ne savent plus où ils en sont, qui sont perdus, sont attachants. Quelques clins d’œil sur l’univers politique parisien, un peu retors, un peu véreux, sur le professionnel qui profite de toutes les situations pour se mettre en avant.

Bref, un joyeux méli-mélo drôle, fantaisiste sur fond de catastrophes annoncées : réchauffement climatique, agressivité, violence, magouilles politiciennes, tout y est….. Mais souriez !  Voyons ! C’est la nouvelle année….!!

Patricia Renaud pour le Clairon de l’Atax le 06/01/2020

 

 

Print Friendly, PDF & Email
0

Laisser un commentaire