Désert médical à Cuxac d’Aude : un article des CDRSS

La solution est donc bien dans la prise en main des d’accès aux soins par les citoyens. Mêlez-vous de ce qui vous regarde. Ne déléguez pas aux élus. Créez des comités locaux de citoyens pour obliger les conseils municipaux à lancer des projets de centres de santé publics avec des médecins salariés.

Cuxac d’Aude va fermer son centre médical le 1er octobre 2020 : un désert médical de plus va se créer dans l’Aude. A Cuxac d’Aude il aurait probablement pu être évité  si la municipalité avait agi à temps et avec détermination. Il nous a semblé utile de diffuser dans cette édition le point de vue sur la situation des CDRSS  (Comités de Défense et de Reconquête de la Sécurité Sociale) (1).

La rédaction du Clairon

Accès aux soins et centres de santé publics : la preuve par CUXAC D’AUDE.

C’est comme si on prêchait dans un désert. Nous ne le répèterons jamais assez. Le développement et le soutien exclusif à la médecine libérale ne freinent pas l’extension des déserts médicaux dans la région OCCITANIE.

Le seul moyen, réellement efficace, de créer les conditions d’un accès aux soins pour tous est de créer partout où le problème se pose, en complément aux praticiens libéraux encore présents dans noc communes, des centres de santé publics avec des médecins salariés, comme ceux de Port La Nouvelle, Capestang ou Lavelanet.

Petit retour sur les élections municipales à CUXAC D’AUDE avec deux listes en présence, celle du maire sortant et celle d’opposants. Le premier a bénéficié de la prime au sortant mais était sans solutions pour garantir l’accès aux soins, les second tiraient la sonnette d’alarme et préconisaient comme chez le voisin de CAPESTANG, la création d’un centre de santé public avec des médecins salariés. Ce sont les premiers qui ont été élus. Résultats, quelques mois après l’élection municipale, fermeture de l’actuel centre médical et les citoyens obligés d’aller se soigner ailleurs. C’est scandaleux !!!

Les mêmes problèmes se posent ou vont se poser à TUCHAN, LEUCATE, dans la plaine narbonnaise, dans les Corbières, dans les quartiers populaires de nos villes, la solution exclusivement libérale est vouée à l’échec.

Nos collectivités locales, communes et départements, communautés de communes, persistent dans l’erreur, en refusant de poser publiquement la question de l’aide financière concrète au développement de centres de santé publics avec des médecins salariés. Leur argument : ce n’est pas une des compétences obligatoires de ces collectivités. Certes. Mais d’une part, pour tous nos concitoyens, la santé et l’accès aux soins constituent une priorité et d’autre part, le département et certaines communes aident à l’installation de médecins généralistes privés, donc le même type d’aide pourrait être apporté officiellement à la création de centres publics de santé avec des médecins salariés. Il suffirait pour cela de suivre l’exemple de la région OCCITANIE pour qui, l’aide aux centres de santé publics ne fait pas partie de ses compétences obligatoires, mais qui prend en compte les besoins de santé de ses administrés.

Dans le cadre de l’épidémie de COVID 19, le département de l’Aude est classé par SANTÉ PUBLIQUE France en zone rouge à partir du 9 septembre. Le même jour à CUXAC D’AUDE une affichette est apposée sur la porte du centre médical : fermeture du centre. Cherchez l’erreur.

Les habitants de CUXAC vont se rabattre sur COURSAN et les villages voisins, le temps d’attente pour avoir un rendez-vous chez le médecin va augmenter considérablement, comme à SIGEAN par exemple. Car les médecins restants doivent absorber les patients privés de médecins.

Tout ça, parce que les collectivités locales refusent de favoriser la création de centres de santé publics avec des médecins salariés.

La solution est donc bien dans la prise en main de ces problèmes d’accès aux soins par les citoyens. Mêlez-vous de ce qui vous regarde. Ne déléguez pas aux élus. Créez des comités locaux de citoyens pour obliger les conseils municipaux à lancer des projets de centres de santé publics avec des médecins salariés.

Alain VISA  le 10 septembre 2020

Animateur du blog des comités de défense et de reconquête de la Sécurité Sociale :  https://comitesdrss.wordpress.com/

Print Friendly, PDF & Email
Notes:
  1. https://comitesdrss.wordpress.com/
3+

Publié par La Rédaction du Clairon de l'Atax

5 commentaires

Le problème des peuples est peut être aussi celui d’une complicité objective avec ses oppresseurs. Combien ne rêvent d’être un jour à la place des puissants ? Combien ne souhaitent rien tant que de prendre la place de celui qui a plus qu’eux ?
Comme cette vieille à qui le diable avait un jour proposé de lui offrir tout ce qu’elle pourrait souhaiter, la seule condition étant que son voisin recevrait le double ; entendant cela, la vieille dit au diable : « alors, crève moi un œil ».

0

Incroyable, cette passivité et fatalisme. On a affaire à une équipe municipale de branquignols qui pourtant depuis 2017 sait que le problème va se poser avec acuité : population vieillissante, 1 médecin malade et invalide, 1 médecin au bord de la retraite. C’est à cette époque qu’il aurait fallu se bouger, monter un centre municipal de santé.
Tragique impuissance

0

Bonjour

Attention, la solution de Capestang est certes efficace car nous avons des médecins mais coûte de l’argent ….
ELle n’est pas du tout équilibrée comme il est souvent indiqué
elle coûte quelques dizaines de milliers d’euros en fonctionnement plus le coût des bâtiments et des fluides (électricité, eau ….)

Bruno Salgues, élu du conseil municipal

0

le plus effarant c’est le manque de réactions des Cuxanais! pas une manif organisée, pas la moindre réaction, léthargie totale! Pauvre Cuxac!

0

Les peuples mettent toujours un temps long parfois très long pour se lever contre ceux qui les oppriment

0

Laisser un commentaire