Les Gilets Jaunes manifestent à Narbonne

Gilets Jaunes : Image par Jacqueline Macou de Pixabay

À l’initiative des Gilets Jaunes de Narbonne, et avec l’accord de la sous-préfecture, une réunion publique s’est tenue le 17 novembre à 10 H 30 sur la place de la Mairie à Narbonne.
Environ 70 à 80 personnes étaient présentes… surveillées par une vingtaine de policiers !
Tous ne se revendiquaient pas comme gilets jaunes. D’autres mouvements comme les « citoyens en colère » ou encore « le Comité de Résistance et de Reconquête Narbonnais » avaient envoyé des représentants. Des citoyens se présentant « sans étiquette » mais aussi des commerçants s’étaient aux manifestants…
Cette réunion – manifestation avait été provoquée le jour où le parlement débattait du projet de loi sur la « sécurité globale » mais aussi pour célébrer la date anniversaire du soulèvement citoyen des Gilets Jaunes en 2018.
La crise sanitaire de la Covid 19 qui évolue vers une crise économique de plus en plus profonde alimentée par une gouvernance politique jugée incohérente alimentent et confortent les réflexions et revendications des gilets jaunes, rejoints par de nouveaux mécontents aux situations particulières souvent dramatiques.

JFL pour la rédaction du Clairon de l’Atax le 18/11/2020

 

Deux flyers ont été distribuées au public par les Gilets Jaunes et par le Comité de Résistance et de Reconquête Narbonnais. Nous publions le fac similé de ces 2 textes.

 

Texte des Gilets Jaunes Narbonnais

Nous nous rassemblons aujourd’hui, ce 17 novembre 2020, date anniversaire du soulèvement citoyen des Gilets Jaunes, pour dénoncer une situation politique pire encore qu’en novembre 2018 :

– 10 millions de pauvres, 300 000 SDF

– notre jeunesse sacrifiée, nos anciens maltraités

– des pans entiers de notre économie saccagés

– des services publics exsangues

– une dérive autoritaire de l’État qui, sous couvert de la situation sanitaire, impose un état d’urgence et des mesures s’attaquant aux libertés fondamentales alors que rien n’est fait pour renforcer l’Hôpital public et les systèmes de santé et que le Parlement se trouve privé de ses compétences législatives et de contrôle !

Les gens en ont assez !
Par qui et comment sont prises ces décisions ?
Quel contrôle citoyen ?
Toutes ces mesures d’exception sont-elles indispensables dans la mesure où le pouvoir exécutif dispose déjà de pouvoirs exceptionnels de réglementation et d’interdiction et peut légiférer par Ordonnances dans le cadre de l’article 38 de la Constitution ?

Nous exigeons l’abrogation de l’état d’urgence sanitaire et de toutes les lois liberticides :

– retrait du projet de Loi instaurant l’urgence sanitaire jusqu’au 1er avril 2021 !

– abrogation de la Loi du 30/10/2017 renforçant la sécurité intérieure et la lutte contre le terrorisme !

– abrogation de la Loi du 23/03/2020, d’urgence pour faire face à l’épidémie de Covid 19 qui étend au domaine sanitaire la restriction des libertés démocratiques !

– Non à la Loi de sécurité globale examinée ce jour à l’Assemblée : les violences policières ne doivent pas disparaître des écrans !

– Non au décret récent modifiant le régime des retraites !

 

Texte du Comité de Résistance et de Reconquête Narbonnais

GESTION DE LA CRISE SANITAIRE !!!

ILS ont décrété l’état d’urgence sanitaire, POURTANT :

– ILS poursuivent le saccage de l’hôpital public (fermeture de 100000 lits en 30 ans) et ILS continuent à supprimer des lits, fermer des hôpitaux, jusqu’à ne plus pouvoir prodiguer les soins à tous,

– ILS maltraitent les personnels et leur demandent de faire toujours plus avec moins,

– ILS font supporter par la Sécurité Sociale, au risque de la ruiner et de la perdre, le coût de LEURS choix sanitaires.

SAUVONS NOTRE SYSTEME DE SANTÉ PUBLIC ET SOLIDAIRE !
ILS ont décrété l’état d’urgence sanitaire, POURTANT :

– ILS continuent d’entasser les élèves dans les classes et imposent le masque aux enfants,

– ILS ne donnent pas non plus les moyens suffisants à l’enseignement public, même lorsqu’il s’agit d’appliquer le protocole sanitaire :

– manque de personnel d’enseignement, d’encadrement et de service

– masques en nombre insuffisant et de surcroît, TOXIQUES !

CESSEZ DE CULPABLISER ET DE SACRIFIER NOTRE JEUNESSE !
CESSEZ DE FAIRE VIOLENCE AUX PLUS JEUNES !

La réponse n’est pas dans l’enseignement à distance, il faut donner tous les moyens pour maintenir les établissements scolaires ouverts afin d’éviter le décrochage !

MOBILISONS NOUS DANS L’UNITE : CITOYENS, PARENTS, ENSEIGNANTS, ÉTUDIANTS, LYCEENS, POUR UNE ÉCOLE PUBLIQUE DE QUALITE DE LA MATERNELLE A L’UNIVERSITÉ !

ILS ont décrété l’état d’urgence sanitaire, ILS nous imposent le confinement MAIS :

– Des centaines de milliers d’emplois et d’entreprises sont sacrifiés !

– Qui contrôle et qui prend de telles décisions ?

– Sont-elles les seules et les meilleures réponses ?

– Quels bénéfices pour quels risques humains, économiques, sociaux et sanitaires ?

LA RESTRICTION DE NOS LIBERTÉS ET L’OBLIGATION DU MASQUE JUSQU’AU VACCIN, LA MISE A MORT DE PANS ENTIERS DE NOTRE ÉCONOMIE SONT-ELLES LA SOLUTION LA PLUS PERTINENTE ?

EXIGEONS L’ABROGATION DE L’ÉTAT D’URGENCE ET DE TOUTES LES MESURES ASSOCIÉES QUI DÉTRUISENT NOS DROITS, NOS ACQUIS ET NOS LIBERTÉS !

EXIGEONS L’ABROGATION DU DÉCRET DU 14/08/2020 QUI PLACE SOUS LA COUPE DU MINISTÈRE DE L’INTÉRIEUR ET DU MAINTIEN DE L’ORDRE LA GESTION DE TOUS LES ASPECTS DE NOTRE VIE QUOTIDIENNE, SOCIALE, SANITAIRE…

LA DÉMOCRATIE EST BAFOUÉE,
NOS LIBERTÉS SONT EN DANGER,
LA FAILLITE ÉCONOMIQUE MENACE,
RÉAGISSONS !!
UNISSONS-NOUS !!!

Print Friendly, PDF & Email
+1

Publié par Jean-François Lambert

Laisser un commentaire

19 + dix =