La grande illusion

Journal secret du Brexit (2016 – 2020)

Auteur : Michel Barnier, négociateur en chef de l’union européenne ; éditeur (Gallimard)

 

Photo HR

Un livre étonnant !

27 juillet 2016 Michel Barnier, ancien Ministre à différents postes, titulaire de 2 mandats de Commissaire européen, est nommé négociateur en chef du Brexit. Il lui incombe de défendre les intérêts européen tout au long des négociations consécutives à la décision de la Grande Bretagne de se séparer de l’Europe. Barnier dispose d’une longue expérience des institutions européennes et d’un réseau étendu de connaissances, tant dans le milieu politique européen que dans l’administration de l’Union européenne : il constitue une « task force » d’une soixantaine de personnes compétentes et très efficace…et il va en avoir besoin.

Près de 4 années de négociations riches en péripéties ! En politique tous les coups sont permis : sur ce point l’Histoire fourmille d’exemples, mais le livre de Michel Barnier, m’a surpris dans certaines des conceptions que j’avais de la politique. Jusqu’alors je m’imaginais que les hommes politiques agissaient et faisaient leurs coups en fonction d’une certaine vision qu’ils avaient d’un futur proche ou lointain, dans ce livre , malgré le tact et la correction dont fait preuve Michel Barnier tout au long de son récit, on a l’impression que les leaders politiques anglais (Theresa May excepté) se comportent comme de « petites frappes », des « sales gamins », régis uniquement par leurs affects, par l’instant, par leurs intérêts personnels et immédiats, sans aucune prise en considération du bien public…Que valent dans un tel contexte les engagements pris, la parole donnée ?

On comprend qu’après 4 années de coups tordus et de revirements, une fois la négociation bouclée, Michel Barnier ait éprouvé le besoin de faire ce récit, histoire de relâcher la vapeur !
Malgré cela, le livre est écrit avec sincérité et transparence : Barnier sait faire la part des choses entre la relation des faits, l’exposé des opinions, qu’elles soient les siennes où celles des autres et la description simple et honnête de ses sentiments, tout au long de ce tourbillon politique qu’il est chargé de maîtriser.

Finalement ce qui ressort de ce récit, plus que les turpitudes britanniques, ou peut être grâce à elles, c’est que Michel Barnier, au delà de son appartenance politique, parait disposer de ces qualités qui font les hommes d’État, si rares dans notre classe politique française actuelle…

Louise B. Velpeau pour le Clairon de l’Atax le 21/07/2021

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

deux × 4 =