Les centrales nucléaires vont-elle rester exploitables jusqu’à leur relève ?

Alors que les 2 candidats à la présidentielle rivalisent sur le nombre d’EPR à construire, le parc nucléaire  actuel montre de nouveaux signes de faiblesse.  Combien de réacteurs vont-ils rester opérationnels en supposant que leur relève existe un jour selon les rêves d’une partie de la classe politique ?

 

Nucléaire-vannes-soupapes-tuyaux-Image-par-Mike-Goad-de-Pixabay.jpg

Une épidémie de corrosion ?

Le 15 décembre 2020 un communiqué d’EDF annonce que lors de la 2ème visite décennale du réacteur n°1 de la centrale de Civaux, une corrosion sur une portion de tuyauterie du circuit d’injection de sécurité (RIS) aurait été détectée après des examens dits « non destructifs » réalisés par ultrasons ou radiographie. Un défaut de conception était suspecté.

Dans une note d’information du 14 janvier 2022, EDF annonçait étendre ses investigations à d’autres réacteurs à eau pressurisée de puissance 1300 MW et 1450 MW

Dans une mise à jour du 8 février 2022, EDF parlait d’« une propagation lente du phénomène et une profondeur limitée des fissures qui varient de 0,75mm à 5,6mm au maximum (à comparer à l’épaisseur des tuyauteries de près de 30mm)»

On pensait que le phénomène se limitait aux réacteurs à eau pressurisée (REP) de forte puissance : il n’en est rien. Dans une mise à jour du 14 avril 2022 EDF vient d’annoncer : « Des indications ont été détectées lors de la réalisation des contrôles non destructifs par ultrasons sur des portions de tuyauterie des réacteurs de Chinon B3, Cattenom 3 et Flamanville 2. Les investigations se poursuivent pour en caractériser la nature et l’origine. »

Ainsi le phénomène de corrosion dit « sous contrainte » pourrait aussi concerner des réacteurs de 900 MW. 32 des 56 réacteurs exploités en France pourraient connaître le même problème. Si cette contamination s’étendait le risque serait double : une production insuffisante  l’hiver prochain, corrélative à une augmentation des importations d’électricité au prix du marché ce qui impacterait les finances déjà fragiles d’EDF

Curly Mac Toole pour le Clairon de l’Atax le 20/04/2022

 

Pour en savoir plus  : Note d’information EDF :  EDF_Mise a jour Note Info CSC_14 avril2022

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

4 × quatre =