La Transition écologique n’est pas amorcée en France

Planète terre (Image par Sergio Hernández de Pixabay)

Après le Tribunal administratif qui a condamné en février 2021 l’État pour inaction climatique c’est une autorité d’État qui s’y met à on tour ! Dans son rapport annuel 2021 publié le 13 mai 2022 (1), l’Autorité environnementale, bras armé du Conseil général de l’Environnement et du Développement durable est un service d’inspection du ministère de la Transition écologique conclut que « La transition écologique n’est pas amorcée en France ».

L’Autorité environnementale, un collège d’experts

Ces experts sont chargés de donner des avis argumentés sur l’impact environnemental de grands projets d’aménagement ou d’urbanisme. Ces avis sont rendus publics et concernent des projets publics ou privés.

En 2021 l’Autorité environnementale (Ae) a ainsi rendu 159 avis qui font apparaitre l’insuffisance de la prise en compte des enjeux liés au déclin de la biosphère et au réchauffement climatique. En introduction l’Ae prévient que « si on n’anticipe pas, les limites planétaires et les effets de leur dépassement s’imposeront de façon implacable »  

Ce qui est constaté c’est un manque d’imagination et de créativité des opérateurs qui reproduisent toujours les mêmes modèles, les mêmes pratiques. Ainsi on continue à développer des projets routiers ou aéroportuaires comme si de rien n’était. Dans un autre domaine, des projets d’aménagements côtiers ne tiennent pas compte des risques de submersion liée à la montée du niveau des mers. Plus généralement la préservation des zones humide est peu respectée.
Par ailleurs les préoccupations de sobriété énergétiques sont absentes dans les dossiers examinés…

La sévérité de ce bilan est cependant adoucie par le constat d’un effort fait en matière de végétalisation d’espaces  public.

Le rapport de l’Ae, dressé en fin du  premier mandat d’E. Macron, met en lumière la faiblesse de son bilan en matière d’environnement. Beaucoup d’agitation, de discours, mais peu de réalisations. On ne peut certes pas lui en imputer toute la responsabilité, mais sa gestion autocratique de l’État ne semble pas réaliser les performances remarquables que ce mode de gouvernance était censé apporter.

Louise B. Velpeau pour le Clairon de l’Atax le 12/05/2022

 

Print Friendly, PDF & Email
Notes:
  1. https://www.cgedd.developpement-durable.gouv.fr/le-rapport-annuel-2021-de-l-autorite-a3369.html

Laisser un commentaire

quatre × 3 =