Port La Nouvelle : le projet d’extension du port rencontre une opposition croissante aux arguments bien étayés

Le projet d’extension de Port La Nouvelle se trouve actuellement fortement remis en cause. Des critiques s'élèvent de toutes part pour contester ce projet, d'autant plus que beaucoup d'habitants et d'associations qui ont participé à la consultation publique règlementaire lors de son élaboration constatent que leurs remarques et propositions n'ont pas été prises en compte

Port la Nouvelle : la plage et l’entrée du port actuel

Un projet qui a séduit nombre de  responsables locaux

Situé entre Sète et Port-Vendres, le site de Port La Nouvelle occupe une place centrale sur la façade méditerranéenne de la Région Occitanie. Il est compréhensible que cette situation particulière ait suscité le projet d’en faire une carte de visite et un pôle de développement économique. Dans un contexte de mondialisation des échanges et de croissance économique continue, quoi de mieux qu’un site portuaire pour investir dans le développement de l’économie régionale ! Le vieux serpent de mer de l’extension du port de Port la Nouvelle, déjà évoqué à l’époque de l’ancienne région Languedoc Roussillon, a été remis au goût du jour pour devenir un cheval de bataille pour la région Occitanie, mais aussi pour le Grand Narbonne où il figure en tête des projets moteurs du développement économique de ce territoire.

Mais l’imaginaire se heurte parfois aux réalités qui transforment certains projets en contes de fées auxquels il faut savoir renoncer !

Le projet d’extension de Port La Nouvelle se trouve actuellement fortement remis en cause. Des critiques s’élèvent de toutes part pour contester ce projet, d’autant plus que beaucoup d’habitants et d’associations qui ont participé à la consultation publique règlementaire lors de son élaboration constatent que leurs remarques et propositions n’ont pas été prises en compte ! Or la société civile dispose en son sein de capacités d’expertise qui lui permettent une analyse fine des dossiers et ces capacités bénévoles se manifestent de plus en plus en soutien d’initiatives citoyennes. Ainsi un collectif s’est créé pour adresser aux responsables politiques locaux et régionaux une analyse critique de ce projet qu’il rejette dans sa forme actuelle.

Dans un dossier  précis, documenté et argumenté ce collectif  évoque :

  • Les conditions géomorphologiques (1)  qui rendent ce projet peu viable (ensablement dragages quasi permanents)
  • L’impact environnemental sur la faune et la flore marine par eutrophisation, recul du trait de côte, etc.
  • La structure de l’important investissement nécessaire au projet (380 millions €, sans aucun cofinancement national, européen ou privé)
  • Le marasme du port actuel qui n’enregistre aucune prévision de croissance du trafic mais une diminution en matière d’importation d’hydrocarbures et d’exportation de céréales
  • La mise ne danger de la pêche côtière suite aux dragages et déposes de sédiments
  • Des frais de fonctionnement du port structurellement et massivement déficitaires.
  • Un projet d’expérimentation d’éoliennes flottantes qui ne justifie pas l’importance des travaux d’extension du port

Ce document rédigé dans un langage simple et direct  est complété par des propositions alternatives pour le développement du port.

Lien vers le dossier : Analyse critique_Extension du port de Port la Nouvelle_V1

Par ailleurs une lettre ouverte vient d’être adressé à Carole Delga, présidente de la région Occitanie. Elle se fonde sur les arguments développés dans le dossier précédemment cité pour lui demander « un moratoire immédiat sur les travaux, la reprise du dialogue avec la population de Port la Nouvelle et de la région Occitanie afin de définir un projet alternatif pour le port, au regard des exigences écologiques, sociales et économiques de notre époque. »

Lien vers la Lettre ouverte à Carole Delga : Lettre ouverte à Carole Delga 58

 

Hubert Reys pour le Clairon de l’Atax le 19/10/2019

 

Print Friendly, PDF & Email
Notes:
  1. une côte sableuse en pente douce

Laisser un commentaire