Narbonne / Malvési : les associations RUBRESUS et COL.E.R.E ne lâchent rien

RUBRESUS & COL.E.R.E ont déposé un recours en appel envers l’autorisation de l’usine de dioxyde d’uranium NVH

RUBRESUS & COL.E.R.E ne lâchent rien. Après les recours ces derniers mois devant la cour administrative d’appel de Marseille à propos de l’arrêté préfectoral d’autorisation de TDN et de l’autorisation du permis de construire, les deux associations viennent de déposer le 17 juillet un recours en appel contre l’autorisation de la production de dioxyde d’uranium à Malvési. Pour rappel, NVH serait la seule usine de production de dioxyde d’uranium pour le combustible MOX plutonium/uranium  en Europe, autorisée sans étude d’impacts, sans enquête publique

Encore une fois, c’est grâce à la mobilisation de la population qui a répondu à nos appels en participant généreusement à la cagnotte en cours Helloasso, grâce aux mécènes qui contribuent eux aussi par leur fidèle et déterminant concours, grâce aux opérations solidaires (soirée théâtrale Les Tamaritiens et Vignerons de La Clape). Cependant, c’est financièrement de plus en plus difficile compte tenu des dossiers approfondis constitués par nos avocats. Malgré la qualité et la pertinence indéniables de nos requêtes, le Tribunal administratif de Montpellier a rejeté sans considération plus d’une centaine d’arguments (moyens) établis dans nos recours et a systématiquement répondu en faveur d’Orano et du préfet. L’audience du 10 mars et le jugement ont cependant clairement fait apparaître que le dossier de RUBRESUS & COL.E.R.E était en position la plus favorable pour la suite.

Nous pourrions voir dans l’attitude unilatérale des jugements un risque de déséquilibre de la justice qui favoriserait les parties dont les moyens financiers ne sont pas limités et pénaliserait des associations portant les voix des citoyens mais aux ressources restreintes pour poursuivre les recours. Tous nos espoirs se tournent vers la cour d’appel de Marseille qui pourra apprécier en toute indépendance la justesse des éléments juridiques des trois recours RUBRESUS & COL.E.R.E afin d’empêcher les projets toujours plus polluants de Malvési.

Le dernier scrutin des municipales a bien montré tant au plan national que localement les préoccupations des électeurs pour la protection de leur environnement et cadre de vie. Comment des projets aussi polluants que TDN et NVH, dont les autorisations sont sujettes à caution, pourraient-ils être préconisés et autorisés à contre-temps des objectifs de développement durable et de la protection environnementale et sanitaire des Narbonnais ? RUBRESUS & COL.E.R.E œuvrent pour proposer les meilleurs moyens d’opposition, en toute indépendance et en refusant tout populisme. La justice doit veiller à l’environnement que méritent les Narbonnais et les élus doivent refuser l’avenir sombre des projets TDN et NVH en demandant un moratoire et des projets alternatifs moins polluants.

 

https://colere-a-narbonne.blog4ever.com/                                               http://www.rubresus.org/

 

Print Friendly, PDF & Email
0

Publié par La Rédaction du Clairon de l'Atax

2 commentaires

Comment ne pas espérer que le Tribunal de Marseille écoute enfin les doléances des associations qui se battent pour la préservation de la nature et la santé des habitants. En effet, les dernières élections municipales (sauf hélas à Narbonne) témoignent avec force que les convictions bougent, que la question de l’environnement et de la santé des gens est devenue une priorité prioritaire !

0

Tout à fait d’accord, même s’il faut mettre un bémol pour Narbonne et le Grand Narbonne, où les combines habituelles ont une fois de plus fonctionné, en dehors de toute « vista » de ce que pourrait être l’avenir de ce territoire et comment y parvenir. Mais le succès étonnant des Robin.e.s qui présentaient tardivement une liste début 2020 et qui arrivent à faire élire 3 conseillers avec 2500 € de budget, me semble témoigner d’une aspiration à autre chose de plus « vert » de plus démocratique qui monte au sein du partie de la population.

0

Laisser un commentaire