La Palme : mise à l’eau d’une tortue maraichère expérimentale

Jeudi 8 octobre un curieux engin à été mis à l’eau aux Salins de La Palme (Aude). Il concrétise un projet porté par l’association « Paysans Terre Mer », qui vise à tester une installation de production de légumes et de fruits de qualité qui consommerait un minimum d’énergie et de surface.  Cette installation, d’un coût abordable pourra, une fois testée et validée, être réalisée en auto-construction et, selon les porteurs du projet, constituer une source d’emplois pour des jeunes désirant créer une entreprise de maraichage et de pisciculture.

Tortue maraîchère (photo HR)

La tortue maraîchère est constituée d’une plateforme flottante de type catamaran. Entre les 2 séries de flotteurs un vide au centre de la plateforme est occupé par une bâche creuse constituant une sorte de piscine, destinée aux poissons d’élevage. Tout autour de la plateforme, des bacs correspondant à une surface de 20 m² sont destinés à la culture de légumes et de fruits. Sur le toit, des panneaux solaires permettent de fournir l’électricité nécessaire aux pompes de recyclage de l’eau.

Le principe de fonctionnement de cette Tortue Maraîchère imaginée par François Plassard, ingénieur agronome, et réalisée avec l’association « Paysans Terre Mer » est basé sur une technique innovante : l’aquaponie. Il s’agit de créer un cycle fermé qui associe élevage de poissons. C’est un système vertueux qui consomme peu d’énergie et peu d’eau. L’eau est recyclée en permanence grâce à des pompes électriques : cette eau apporte aux plantes les éléments organiques nécessaires à leur croissance, à partir des déjections filtrées des poissons d’élevage nourris avec des protéines végétales (1).

L’aquaponie, testée par différents laboratoires, connait actuellement un développement rapide, comme en témoigne cette vidéo : https://youtu.be/acpJL7lxhQQ .

L’originalité du projet de la Tortue Maraîchère est d’adapter ce système en proposant une installation :

  • qui ne nécessitera pas des investissements trop importants
  • qui s’adaptera aux conditions locales propres au littoral du Languedoc Roussillon (lagunes, montée des eaux suite au réchauffement climatique, possibilité de créer des emplois locaux, etc.)
  • qui produira une alimentation de qualité, sans engrais ni pesticides

La tortue expérimentale, mise à l’eau à La Palme, vise aussi à tester la solidité de l’installation face aux conditions climatiques particulières au littoral : c’est ainsi qu’elle est ancrée dans un couloir à vents où les rafales dépassent souvent les 100 km /heure… Sera-t-elle aussi productive que l’espèrent ses concepteurs ? François Plassard compte produire 400 kg de légumes en 8/9 mois dans les 20 m² de ce prototype de Tortue Maraichère. https://youtu.be/DQ5q6hOtC20 .

On ne peut que souhaiter la réussite à ce projet innovant qui ouvre des perspectives prometteuses.

La rédaction du Clairon de l’Atax le 18/10/2020

 

Pour plus d’informations,  site de l’association « Paysans Terre Mer »  : https://paysansterremer.wordpress.com/

 

 

Print Friendly, PDF & Email
Notes:
  1. par exemple graines de lupins
0

Publié par La Rédaction du Clairon de l'Atax

Laisser un commentaire

6 + six =