La Convention citoyenne pour le Climat : fin de partie ?

Tempête ( Image par enriquelopezgarre de Pixabay)

La Convention Citoyenne pour le Climat (CCC) s’était réunie une dernière fois en distanciel pour sa  8ème session du 26 au 28 février dernier pour donner soin avis sur la suite donnée par le gouvernement à ses 150 propositions de mesures dans le projet de loi « Dérèglement climatique et résilience ».
Rappelons que cette convention réunissant 150 citoyens tirés au sort en fonction d’un panel représentatif avait été crée à l’initiative d’E. Macron et de son gouvernement avec pour mission de proposer des mesures pour réduire les émissions de GES (Gaz à effet de serre) d’au moins 40%  à l’échéance 2030 par rapport à la situation de 1990.
Les 150 citoyens aidés par des experts se sont acquittés avec succès  de leur mission à l’issue de 9 mois de travaux, malgré la pandémie de la Covid 19

La CCC donne un avis plutôt sévère sur la suite donnée à ses propositions par le gouvernement.

Alors que le gouvernement déclare avoir écarté 3 mesures proposées, déjà mis en œuvre 75 mesures et 71 autres en cours de mise en œuvre, (1), la majorité des participants au CCC considèrent que le compte n’est pas et que les décisions prises par le gouvernement ne permettront pas d’atteindre l’objectif de moins 40% de GES en 2030.

Si les membres de la CCC considèrent que leur travail a été utile et que ce type de participation citoyenne représente un plus en matière de démocratie, ils jugent insuffisantes  les réponses du gouvernement. Le député écologiste du Maine et Loire Mathieu Orphelin rapporte que « Sur quatre des six thèmes, la réponse du gouvernement est insatisfaisante – se loger (3,4/10), produire et travailler (3,7/10), se nourrir (3,7/10), se déplacer (3,7/10) et tout juste passable sur les deux autres thèmes : consommer (4/10) et gouvernance (4,1/10), Des 47 mesures étudiées, seule une poignée (6) atteint une note supérieure à la moyenne (5/10) ».
Le gouvernement répond à cette critique que toutes les mesures ne sont pas encore définies, mais on est loin de réaliser les promesses d’E.Macron qui déclarait que toutes les propositions du CCC seraient reprises « sans filtre » et qui apparaissent maintenant comme d’imprudentes fanfaronnades.

Une commission parlementaire spéciale est chargée depuis le 8 mars de préparer le texte de loi qui sera débattu à l’Assemblée nationale à partir du 29 mars. Les travaux de cette commission se déroulent dans une ambiance tendue compte tenu de l’importance de projet de loi attaqué jusque dans les rangs macronistes y compris par le Conseil d’État.

La Convention Citoyenne pour le Climat a démontré par la qualité des travaux qu’elle a effectués que des citoyens « de base » que le recours à la démocratie directe était non seulement possible mais parfaitement efficace.

Louise B. Velpeau pour le Clairon de l’Atax le 14/03/2021

Print Friendly, PDF & Email
Notes:
  1. https://www.ecologie.gouv.fr/suivi-convention-citoyenne-climat/
0

Laisser un commentaire

six + 2 =