En corps

France – 2h – 2022

Un film de Cedric Klapisch avec Marion Barbeau, Hofesh Shechter, Denis Podalydès, Muriel Robin.

Danseuse-Image-par-Marc-Thele-de-Pixabay.jpg

« Bof »…

Elise, danseuse classique se blesse pendant un spectacle. Après plusieurs examens médicaux, elle apprend qu’il lui faudra renoncer à la danse classique. Elle va alors entamer le dur chemin du deuil de sa passion et s’imaginer une nouvelle vie.

Bon, Klapisch est pour une fois décevant, car tout est de travers dans ce film (comme la cheville d’Elise), le scénario, les dialogues, certains personnages peu consistants, bref, pas grand-chose à en dire. L’histoire est banale: une danseuse qui se blesse, c’est le lot de beaucoup de danseuses, mais elles n’ont pas toutes la chance de rencontrer Shechter (chorégraphe israélien).

La séquence avec le copain kinésithérapeute est digne de « Nous Deux » pour ceux qui s’en souviennent ! La copine, ex-danseuse féministe est carrément hystérique, les couplets sur la vie, l’amour etc…. sont plats ou stéréotypés.

Oui, heureusement qu’il y a une vie après la vie, oui, heureusement qu’on peut se relever d’une blessure morale ou physique, symbolique ou réaliste, j’ai envie de dire : « So, what ?! ».

Elise va retrouver la danse, elle va retrouver l’amour de son père, elle va retrouver un amoureux, bref,  tout baigne ! Et pourquoi donc Klapisch, il en a fait un film ? !

On va me dire qu’il fallait décrypter la relation père-fille, la question de la mise en images d’un spectacle de danse, l’être dans l’ici et maintenant, et celui en devenir ou en avenir.

Oui, mais pour cela, il ne faut pas seulement un corps, il faut aussi du cœur et je l’ai vainement cherché dans le film de Klapisch.

Patricia Renaud pour le Clairon de l’Atax le 18/04/2022

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

cinq × 4 =