Une pétition contre la fermeture du théâtre de Ségure

Ouvert depuis cinq ans au coeur des Hautes Corbières, le théâtre de Ségure est menacé d'une fermeture administrative imminente. Les habitants des villages de ce territoire lancent une pétition contre cette fermeture. Cette pétition est adressée au Président de la République, à la ministre de la Culture ainsi qu'au préfet de l'Aude.

Le Clairon de l’Atax reproduit ci-dessous le texte de cette pétition qui défend un équipement de diffusion culturelle situé dans les Corbières audoises, au cœur d’un territoire qui en manque cruellement. Nous ne pouvons que vous inviter à signer au plus tôt cette pétition, dont vous trouverez le lien au bas de cet article. N’hésitez pas également à la partager le plus largement possible, afin qu’elle trouve le plus grand nombre de signataires.

La rédaction du  Clairon de l’Atax, le 22 mai 2022.

NON à la fermeture du théâtre de Ségure

Nous, habitants des villages des Corbières et plus généralement du département de l’Aude, citoyens français, nous souhaitons avoir notre part dans la diffusion et l’usage des bien culturels ; c’est pourquoi nous nous sommes réjouis de l’ouverture, au printemps 2017, du théâtre de Ségure, situé en pleine nature près du village de Tuchan, au cœur d’un territoire dépourvu jusque-là d’équipements propres à assurer l’égalité républicaine en matière d’accès à la culture pour tous.

Ce théâtre, construit par des professionnels passionnés du spectacle vivant, sans l’aide de la moindre subvention, a constitué pour nous une ouverture nouvelle et originale sur le monde, en même temps qu’il a apporté à notre coin des Corbières des spectacles de toute nature, jusque là trop souvent réservés aux seuls citadins.

Animé autant par ses fondateurs que par une équipe de généreux bénévoles, il nous offre, depuis 5 ans maintenant, une programmation originale et diversifiée, couronnée par un festival d’été d’une semaine. Nous parlons ici de représentations théâtrales, de concerts, de spectacles de marionnettes, de contes pour adultes et pour enfants, mais aussi de fééries lumineuses et d’arts plastiques.

Mieux, ce théâtre présente au public à la fois des artistes à la réputation établie et des artistes locaux, peu connus du « grand public », qui ont ainsi la possibilité d’exprimer leur passion et leur originalité dans une atmosphère généreuse et bienveillante. Les résidences d’artistes s’y sont succédées au rythme de deux à trois par an et c’est ainsi qu’une bonne demi-douzaine de créations originales ont vu le jour ici, chez nous, au cœur des Hautes Corbières.

A l’opposé d’un lieu fermé où viendraient se confiner régulièrement quelques théâtreux pour une villégiature d’entre-soi, ce théâtre est devenu un lieu ouvert sur un territoire qui l’accueille avec un plaisir renouvelé chaque année. Tous ceux qui l’animent ont su tisser des liens profonds et durables avec la population et les élus locaux, en particulier les maires de Tuchan et Palairac, ainsi que le vice-président du Conseil Départemental de l’Aude, lesquels élus inaugurent chaque année son festival d’été.

Loin d’être un lieu supplémentaire de consommation culturelle, ce théâtre est devenu au fil du temps une part de nous-mêmes, de notre paysage tant intérieur qu’extérieur, un lien immatériel avec nous-mêmes que seule la création artistique peut faire advenir en chacun.

Comment exprimer plus puissamment l’effroi et l’indignation qui sont les nôtres en apprenant que ce théâtre est aujourd’hui tout proche d’une fermeture définitive ? Fermeture ordonnée pour des raisons administratives et bureaucratiques, alors même que des solutions simples existent pour le maintenir en vie, pour autant que la bonne foi et la bonne volonté animent les décisions.

Nous, habitants des villages des Corbières et plus généralement du département de l’Aude, citoyens français, exigeons que ce théâtre reste ouvert et puisse continuer son œuvre précieuse et irremplaçable, parmi nous, avec nous.

Nous ne pouvons nous résoudre à une fermeture brutale, injuste et inéquitable de cet outil remarquable, alors que des solutions administratives peuvent être mises en œuvre afin d’arriver à une sauvegarde souhaitée par toute la communauté locale.

Nous exigeons donc que ces solutions soient examinées avec l’impartialité et la bienveillance qui conviennent, pour une mise en œuvre la plus rapide possible.

Les habitants des villages de Tuchan, Palairac, Paziols, Padern, Villeneuve des Corbières, Cascatel, Durban-Corbières, Cucugnan, Maisons, Quintillan, Rouffiac de Corbières, Montgaillard, Félines-Termenès, Albas, Villerouge-Termenès, Davejean, Laroque-de-fa, Mouthoumet, Termes, Talairan, Lagrasse, Fraissé-des-Corbières, Embres-et-Castelmaure, Feuilla, Coustouge, Fontjoncouse, Villesèque-des-Corbières, Soulatge, Duilhac-sous Peyrepertuse, Massac et plus généralement des villages du département de l’Aude.

 

Print Friendly, PDF & Email

Publié par La Rédaction du Clairon de l'Atax

Laisser un commentaire

quatre × trois =