Narbonne : une manifestation d’une ampleur inhabituelle contre le projet de retraite

La manifestation intersyndicale narbonnaise du 19 janvier 2023 contre le projet de réforme du système de retraites, initié par E. Macron et porté par son gouvernement, a été suivie par un nombre impressionnant de participants. Pour beaucoup de témoins cela faisait longtemps que l’on n’avait plus vu un cortège de cette importance. Le Clairon de l’Atax a effectué un comptage, certes approximatif mais prudent, au moment où le cortège passait devant la sous-préfecture : selon nos estimations ce sont au moins 6000 personnes qui ont défilé devant nous.

A 14h40 le nombre des personnes massées devant le palais du travail laissait déjà présager une réponse massive à l’invitation des syndicats.

Vue partielle des manifestants devant le palais du travail (photo HR)

En parcourant la foule ainsi rassemblée, on pouvait constater la présence de Narbonnaises et Narbonnais de tous âges venus soutenir la manifestation des syndicats et exprimer leur propre rejet du projet gouvernemental. Des organisations politiques avaient déployé drapeaux et banderoles pour manifester leur présence et leur soutien à cette action syndicale, mais on pouvait aussi constater la présence de personnes et militants représentatifs d’un spectre politique plus large que ce qu’il est convenu d’appeler la « gauche »…

Des militantes de la France Insoumise apportent leur soutien (photo HR)

La manifestation encadrée par les organisations syndicales quitte le parvis du Palais du Travail pour faire le tour du centre de Narbonne

Départ du cortège (photo HR)

Diverses personnes interrogées dans le cortège et sur le parcours du cortège ont  souligné le caractère inhabituel de ce défilé : l’ambiance était moins « festive » que d’habitude, plus solennelle, peu de cris individuels, de bruits tonitruants. De plus en plus de slogans demandent la démission ou le départ d’E Macron. Les gens ne s’y trompent pas : l’évolution des institutions de la 5ème République a concentré le pouvoir exécutif dans la personne du président de la République tandis que le gouvernement se transforme en simple exécutant. A cela s’ajoute une contestation de plus en plus forte de sa légitimité qui remet en cause son rôle symbolique de représentant des Françaises et des Français et d’arbitre suprême.

Le cortège défile lentement devant la sous-préfecture : lorsque sa tête atteint le Pont de la Liberté, les manifestants continuent à affluer sur le giratoire Michel Flanzy devant le Tribunal Judiciaire.

(Photos HR)

Une manifestation ordonnée et digne qui montre à nos gouvernants la détermination des citoyennes et citoyens à rejeter un projet néfaste à la majorité des Français.

(Photos HR)

 

La rédaction du Clairon de l’Atax le 19/01/2023

 

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email

Publié par La Rédaction du Clairon de l'Atax

Laisser un commentaire