Informer ou manipuler

Soyons vigilants et critiques, comparons les points de vue, consultons chaque fois que possible des médias étrangers, ne nous laissons pas abuser par la mise en scène d’experts ou de sondages orientés…

ou

comment nos médias de formatage remplissent leur fonction

Manifestation à  hongkong (Image par Andy Leung de Pixabay)

Chères lectrices, chers lecteurs, vous avez souvent rencontré dans nos colonnes, l’expression « médias de formatage ». Vous avez compris qu’il s’agissait de formatage de l’opinion. C’est une question qui nous préoccupe depuis longtemps : elle n’est pas étrangère à la création du Clairon. Le temps passant, nous sommes de plus en plus effarés et inquiets de constater comment l’information est manipulée, à la télévision, dans la presse ou sur le web.
Ces manipulations sont, à la base, le fait de professionnels qui emploient des techniques rodées. Il s’agit de faire croire au spectateur, à l’auditeur ou au lecteur, une certaine version de faits ou de situations, définie à l’avance, dans des conditions où il n’a plus, ni le temps ni les moyens, de se faire sa propre opinion.
Ces manipulations disposent de moyens de plus en plus sophistiqués, ce qui les rend d’autant plus difficiles à démasquer, alors qu’ils donnent l’impression qu’on est toujours dans un cadre démocratique où  la liberté d’information et d’expression est préservée.
Autre difficulté : comment identifier ceux à qui « le crime rapporte » ? Les choses deviennent délicates lorsque les victimes soutiennent leurs bourreaux : ainsi, pour prendre l’exemple d’un pays « ami« , lorsque les Américains les plus modestes croient à la propagande de Trump et soutiennent une politique qui le détruit.

Pour illustrer cette question du formatage, le hasard a voulu que nous découvrions, il y a quelques jours, une vidéo où une experte en communication, analyse un entretien télévisé entre le Pr Didier Raoult et Appoline de Malherbe, journaliste à BFMTV, la chaine d’information en continu, contrôlée par le milliardaire Patrick Drahi. Il nous a semblé que cette video de 19 minutes avait un intérêt didactique : elle a contribué à notre réflexion, elle pourrait aussi alimenter la votre. Nous complèterons cette démonstration par une autre vidéo, où le journaliste vedette Patrick Cohen interroge le même Pr Raoult  dans le cadre de l’émission « C à vous » de la chaine publique France 5.(1)

La rédaction

 

Les 5 PIÈGES tendus au Pr DIDIER RAOULT  lors de son interview sur BFMTV par Apolline de Malherbe : commentaires « Praveena » le 2/05/2020

https://youtu.be/O6HFceKepWg

Pour voir  l’intégralité de l’interview du 30/04/2020 : https://youtu.be/cj4bGVszZP8


Interview de Pr Didier Raoult par Patrick Cohen : émission » C à vous » du 18/01/2018 France 5
https://youtu.be/EbOzhsFBGBw

 

Noblesse oblige, la télévision étant un média prédominant, où l’image animée apporte un supplément de pseudo-authenticité : c’est elle qui est la plus utilisée en matière de formatage d’opinion. Les réseaux se chargent ensuite de répandre telle ou telle séquence, consultable dans le temps par un public plus large. Les radios disposent elles aussi d’un bon potentiel, notamment lors des informations du matin qui drainent un public important. Enfin la presse écrite, par la sélection des informations publiées, la commande de sondages d’opinion orientés, les articles d’experts soigneusement choisis, les relations de proximité entre les éditorialistes et le monde politique et / ou de l’entreprise, joue elle aussi un rôle non négligeable dans le formatage de l’opinion que d’aucuns qualifient de « fabrique de l’ignorance ».

Bien sûr il  reste des médias et des journalistes qui continuent à faire honnêtement leur travail d’investigation et d’information du public : dans chaque édition du Clairon une bande, insérée dans la page d’accueil, présente aux lecteurs une liste des médias que nous connaissions  et que nous considérons libres de contraintes politiques ou financières. Assez curieusement la plupart d’entre eux ne sont pas contrôlés par des magnats de l’industrie et/ ou de la finance.

Médias : qui contrôle quoi ?

Soyons vigilants et critiques, comparons les points de vue,  consultons chaque fois que possible des médias étrangers, ne nous laissons pas abuser par la mise en scène d’experts ou de sondages orientés… Ceux qui nous dirigent sont aussi faillibles que nous dans leur choix : nous avons le droit de leur demander des comptes et des informations de qualité, leur légitimité n’existe que par nous !

La rédaction du clairon de l’Atax le 20/05/2020

Print Friendly, PDF & Email
Notes:
  1. Ces vidéos qui mettent en scène le Pr Raoult ont été choisies en raison de leur caractère démonstratif. Elles ne constituent en aucun cas une validation ou une infirmation des thèses  sur le traitement du Covid-19 à l’hydroxychloroquine, nous pensons que nos lecteurs sont tout à fait capables de se faire leur opinion
1+

Publié par La Rédaction du Clairon de l'Atax

1 commentaire

C’est un chantier considérable quand on voit la façon dont se passe le déconfinement au moment où l’on se rend compte que la pandémie ne semble être le fait que d’un « sabotage » de l’hôpital et de recherche depuis des années, d’une communication hasardeuse, fantaisiste… Et d’un déconfinement qui emploie la stratégie du choc… Nos concitoyens en restent « bayonnés » (symbole du masque) l’ambiance est délétère, anxiogène… Ce qui crée des difficultés pour imaginer le jour d’après… mais cel est voulu

0

Laisser un commentaire

dix-neuf − 12 =