EST AUDOIS : communiqué des CDRSS

Meilleurs vœux d’espoir, de luttes et de victoires pour 2021.

par Comités DRSS

Bonjour à toutes et à tous,

Au nom des comités de défense et de reconquête de la Sécurité sociale je souhaite à chacune des personnes qui suivent nos comités et notre blog une bonne et heureuse année 2021.

Être suiveur de nos comités et du blog, c’est être un militant social, partie prenante de toutes les luttes pour la défense de la Sécurité Sociale, pour l’accès aux soins pour tous, pour la défense de notre système hospitalier public et son maintien dans la sphère publique de l’État.

Notre bilan 2020 est riche de luttes contre les déserts médicaux et d’avancées des idées que nous développons depuis notre création. 

La question des centres de santé avec des médecins salariés était présente dans de nombreux programmes aux dernières élections municipales. Cette question a interpelé également le conseil départemental de l’Aude, l’agglomération du grand Narbonne, des collectivités locales de l’Est Audois, la haute vallée de l’ AUDE. Nous avons eu un soutien actif du conseil régional d’ OCCITANIE.

Ici et là, nous enregistrons des succès et des ouvertures au débat. Il y a avancée et succès lorsque la population se saisit du problème. Car seuls les citoyens se battent pour une médecine collective de proximité. Et notre rôle principal est d’aider à cette prise de conscience.

Nos militants sont présents sur les hautes Corbières et les Corbières maritimes, la plaine narbonnaise et la plaine lézignanaise, la Haute vallée de l’Aude. Rares sont les communes où ne se pose pas la question de l’accès aux soins et en premier lieu du droit aux services de santé de premier recours.

2021, sera une année déterminante. Elle va demander un effort militant de chacun d’entre nous pour mobiliser les citoyens et rester ferme sur l’exigence d’ouverture de centres de santé (publics ou municipaux) avec des médecins salariés.

On le voit à CUXAC D’AUDE, à COUIZA, ou à DURBAN l’idée des centres de santé avec des médecins salariés avance, des autorisations d’ouverture sont délivrées par l’ARS et au dernier moment certains élus locaux tentent malgré tout de favoriser l’implantation de médecins libéraux.  

En 2021, il va falloir être vigilants et militants, créatifs et ambitieux. Il faut y croire car plus que jamais les conditions sont créées pour gagner.

Alain VISA   Animateur du blog des CDRSS.

 

Nouvel article : Comités de Défense et de Reconquête de la Sécurité Sociale

Les centres de santé se mobilisent pour réussir la vaccination contre la COVID 19 et leurs équipes sont prêtes à prendre part à l’effort collectif. De son côté, la FNCS participe activement aux séances de travail du comité de pilotage national, au côté des autres représentants de la médecine de Ville.

Partout en France des médecins de centres de santé apportent leur concours pour l’organisation des consultations de pré-vaccination. De nombreux centres de santé collaborent activement à l’ouverture de centres de vaccination ad hoc en partenariat avec les centres hospitaliers, comme c’est le cas du CASH à Nanterre (92). Ou encore le centre de santé porte l’installation du centre de vaccination, comme à Issy-les-Moulineaux (92) où 60 professionnels de santé se sont manifestés pour se porter volontaire. D’autres encore s’organisent en lien avec la CPTS de leur secteur.

Sur certains territoires des centres de santé accueillent dans leurs murs un centre de vaccination, comme c’est le cas à Champigny (94) ou Alfortville (94).

Le bien-fondé d’un choix politique pertinent

Dès aujourd’hui d’autres centres de santé accueilleront dans leurs murs un centre de vaccination ouvert aux personnes de plus de 75 ans et aux patients prioritaires. C’est le cas par exemple à Aubervilliers (93) et Pantin (93), ou encore à Guingamp (22) et Arzacq (64).

Le Centre de santé s’associe ainsi à l’effort collectif des professionnels de santé qui agissent pour accompagner cet élan vaccinal dans tout le pays. Une fois de plus, les centres de santé montrent toute leur pertinence comme levier à disposition de leurs gestionnaires pour contribuer à apporter une réponse à un défi sanitaire. Tous les jours ils font la démonstration de la justesse du choix politique d’oser les centres de santé pour le droit à la santé.

La notion de responsabilités territoriale et populationnelle portée par les centres de santé n’aura jamais eu autant de sens que dans cette pandémie.

Contacts :

Dr Hélène COLOMBANI, Présidente – Tél. : 06 68 05 94 20

Dr Marie PENICAUD, Secrétaire générale – Tél. : 01 48 51 56 22

 

Print Friendly, PDF & Email

Publié par La Rédaction du Clairon de l'Atax

Laisser un commentaire

3 × 5 =