Un dessert délicieux

« Bettelmann » dans les langues et dialectes germaniques ça veut dire mendiant. Autrefois beaucoup de cheminots, colporteurs ou mendiants, en tout cas pauvres, allaient de ferme en ferme dans les campagnes…Alors quand c’était la saison des cerises il leur arrivait de se voir offrir ce délicieux dessert fait à base de pain rassis. A l’époque on ne jetait rien !

Voici la recette de Colette du

BETTELMANN aux cerises (1h30)

Photo D. Vexenat

Ingrédients

  • 1 l de lait
  • 4 cuillères à soupe de sucre
  • 1 sachet de sucre vanillé
  • 1 cuillère à café rase de cannelle
  • 1 cuillère de rhum ambré ou de kirsch
  • 250 g de biscottes ou pain rassis ou brioche
  • 1 cuillère à café rase d’épices à pain d’épices
  • 3 œufs+500 g de cerises noires+40 g de beurre tendre
  • 100 g de chapelure

Préparation

  • Préchauffer le four à 180°C (thermostat 6)
  • Chauffer le lait dans une casserole.
  • Briser les biscottes dans un grand saladier et y ajouter le lait très chaud frémissant.
  • Laisser reposer 1 à 2 min puis mélanger longuement à la cuillère en appuyant sur les biscottes jusqu’à obtenir une bouillie (ne pas mixer le mélange, le résultat final ne serait pas garanti).
  • Ajouter le sucre, le sucre vanillé, les épices, le rhum ou le kirsch, mélanger Ajouter les œufs battus, mélanger
  • Ajouter les cerises entières, non dénoyautées.
    Mélanger délicatement pour bien homogénéiser la préparation et bien répartir les cerises dans la pâte.
  • Beurrer très généreusement un moule à manqué et le parsemer de chapelure.Tapoter le fond du moule pour enlever le surplus et verser la pâte.
  • Faire cuire dans un four à 180°C pendant 1h environ (la cuisson varie selon les fours, elle se situe entre 50 et 70 min en général).
  • Le Bettelmann est cuit quand vous plantez une lame de couteau au cœur du gâteau et qu’elle ressort humide mais propre.

Servir ce dessert rustique tiède ou à température ambiante.

Bon Appétit !

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

neuf − 7 =